Ecoutez Radio Sputnik
    Police française, image d'illustration

    Quatre policiers se donnent la mort et un échoue en 72 heures en France

    © REUTERS / Charles Platiau
    France
    URL courte
    101121
    S'abonner

    Depuis le début de l’année, près de 30 membres de la police nationale se sont donné la mort. Depuis le 16 avril, on en recense au moins quatre cas ainsi qu’une tentative. Le bilan 2018 faisait état de 35 policiers qui s’étaient tués. L’année 2019 s’annonce donc particulièrement difficile.

    Se référant à une source policière, France 3 rapporte que, ce jeudi 18 avril, un agent s'est suicidé dans les locaux de la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) à Paris.

    «Ce jeune policier âgé de 25 ans, qui habitait Villejuif, était membre de l'unité d'éducation et d'information routière et il s'occupait d'opérations de sensibilisation dans les écoles et les salons», rapporte la chaîne.

    Cela porte à 28 le nombre de policiers ayant mis fin à leurs jours depuis le début de l’année, décompte le média.

    Ce cas supplémentaire porte donc à quatre décès et à une tentative de suicide le bilan dans la police en 72 heures.

    Un policier âgé d'une quarantaine d'années et père d'un enfant de quatre ans a ainsi mis fin à ses jours dans la nuit du 15 au 16 avril à Metz. Le même jour, le corps d'un policier municipal, âgé de 52 ans, a été découvert au poste de police situé rue du 4 Septembre, à Béziers.

    En outre, le 18 avril une capitaine de police de la Sûreté départementale de Montpellier s’était donné la mort avec son arme de service, avait relaté le Midi libre. La policière était mère de deux enfants.

    Dans le XVe arrondissement de Paris, un policier n’étant pas en service a tenté de s’ôter la vie le 15 avril au soir. Opéré de toute urgence, il a survécu à ses blessures.

    Le ministère de l'Intérieur avait déploré 35 suicides chez les policiers et 33 chez les gendarmes sur l’année 2018.

    Tags:
    suicide, police, Béziers, Metz, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik