Ecoutez Radio Sputnik
    Libye

    Accusé de soutenir le général Haftar, Paris réaffirme son soutien à Tripoli

    © REUTERS / Ismail Zitouny
    France
    URL courte
    255

    Après l'annonce par Tripoli de la suspension de la coopération sécuritaire avec Paris pour protester contre son soutien présumé au maréchal Haftar, la France a réaffirmé jeudi son soutien au gouvernement d'union nationale libyen, a indiqué à Reuters une source à l'Élysée.

    La France a réaffirmé jeudi son soutien au gouvernement d'union nationale libyen après l'annonce par Tripoli de la suspension de la coopération sécuritaire avec Paris pour protester contre son soutien présumé au maréchal Haftar, homme fort de l'Est libyen.

    Fayez al-Sarraj, Emmanuel Macron et Khalifa Haftar
    © AFP 2019 JACQUES DEMARTHON / AFP
    «La France soutient le gouvernement légitime du Premier ministre Sarraj et la médiation de l'Onu pour une solution politique inclusive en Libye», a dit à Reuters une source à l'Elysée.

    «Par ailleurs, l'interlocuteur légitime du président de la République est le Premier ministre Sarraj avec lequel le Président [Emmanuel Macron, ndrl] s'est entretenu lundi pour lui réaffirmer ce soutien en ces termes», a ajouté cette source.

    Un peu plus tôt, le ministère de l'Intérieur du gouvernement d'union nationale libyen reconnu par la communauté internationale, a accusé pour la première fois directement la France de soutenir le maréchal Khalifa Haftar dont les forces ont lancé un assaut contre la capitale Tripoli.

    Selon un communiqué publié par son service de presse, le ministre de l'Intérieur Fathi Bach Agha, a ordonné «la suspension de tout lien entre (son) ministère et la partie française dans le cadre des accords sécuritaires bilatéraux (…) à cause de la position du gouvernement français soutenant le criminel Haftar qui agit contre la légitimité».

    Lire aussi:

    Ce cadeau de Cristiano Ronaldo aux Palestiniens pour le ramadan
    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)
    À Reims, une femme tombe au passage des policiers, BFMTV suspend l’image
    Tags:
    Khalifa Haftar, Emmanuel Macron, Libye, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik