France
URL courte
Incendie à Notre-Dame de Paris (156)
91414
S'abonner

L’ancienne présidente du Comité Miss France s’en est prise à Bernard Arnault, lequel avait annoncé faire un don de 200 millions d’euros pour la rénovation de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Selon Mme de Fontenay, le patron du groupe LVMH aurait dû verser 10% de sa fortune, évaluée à 76 milliards d’euros.

Geneviève de Fontenay, l'ancienne présidente du Comité Miss France, a qualifié de «minable» le don de 200 millions d'euros annoncé par Bernard Arnault, le PDG du groupe LVMH, pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Sur sa page Facebook, elle l'a appelé à verser 10% de sa fortune, évaluée à 76 milliards d'euros, et à renoncer à la déduction fiscale autorisée pour son don.

Plus tard, lors de l'assemblée générale des actionnaires de LVMH, M. Arnaut a jugé «consternant de voir» qu'en France on essuyait des critiques même en faisant quelque chose qui est «une preuve d'intérêt général». Il a également indiqué que les dons de son groupe, comme ceux de sa famille, ne bénéficieraient pas de défiscalisation.

​Un incendie s'est déclaré lundi 15 avril dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le procureur de la République de Paris a indiqué mardi 16 avril que la piste accidentelle était privilégiée. Selon les pompiers, le feu serait «potentiellement lié» aux travaux de rénovation de ce monument historique, le plus visité d'Europe. Le Président Macron a annoncé le 16 avril qu'il voulait que la cathédrale soit rebâtie d'ici cinq ans.

Dossier:
Incendie à Notre-Dame de Paris (156)

Lire aussi:

Un avion d’Alitalia avec 300 personnes à bord bloqué à l'île Maurice par crainte du coronavirus
Suspicion de coronavirus: les passagers confinés à Lyon dans leur bus en provenance d'Italie
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
incendie, cathédrale Notre-Dame de Paris, LVMH, Bernard Arnault, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook