France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
14319
S'abonner

Après des tensions aux alentours, l'acte 23 s'est poursuivi dans un calme relatif place de la République. Peu après, la tension est montée d'un cran et les journalistes ont été repoussés par les forces de l'ordre.

Après que l'acte 23 des Gilets jaunes a dégénéré avec du gaz et de la fumée sur le boulevard Jules Ferry, les manifestants ont débarqué place de la République. Le calme a régné dans les premiers instants avant que la tension ne commence à monter de nouveau. Les forces de l'ordre ont repoussé les journalistes, avec des casques marqués des mots «presse» ou «TV», en train de filmer, observe-t-on sur la vidéo du correspondant de Sputnik.

Les forces de l'ordre, possiblement des Brigades de répression de l'action violente (BRAV), s'en sont prises, avec des matraques, à ces derniers, les faisant reculer.

Un individu aurait été blessé par un tir de LBD, a constaté par la suite notre correspondant. Sur les réseaux sociaux, il y a aussi eu des signalements de blessés.

​L'acte 23 des Gilets jaunes se déroule dans un contexte très particulier. Après une semaine marquée par l'incendie de Notre-Dame, les Gilets jaunes comptent bien manifester à l'issue du Grand débat national tandis que la police craint à nouveau la présence de casseurs dans les cortèges.

EN CONTINU Après Notre-Dame, l'acte 23 des Gilets jaunes s'annonce tendu partout en France

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)

Lire aussi:

L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
En continu: attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois morts dont un aurait été décapité
Un homme armé qui menaçait des passants à Avignon tué par la police
Les trois attestations de déplacement différentes obligatoires pour sortir durant le reconfinement 
Tags:
forces de sécurité, émeutes, manifestation, gilets jaunes, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook