France
URL courte
Incendie à Notre-Dame de Paris (156)
114915
S'abonner

L’incendie qui a dévasté la cathédrale Notre-Dame serait «un truc voulu» qui profiterait notamment aux grandes entreprises, de «gros pollueurs» qui font des dons importants pour sa reconstruction, d’après un Gilet jaune de l’Yonne interrogé par Sputnik à Paris.

Une grande partie des millions d’euros promis pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris provient des «plus grands pollueurs de France et du monde» qui en profiteront pour se faire détaxer, a déclaré à Sputnik Jean-Louis Coutant, couvreur-zingueur de Champlost dans l'Yonne, qui s’est rendu ce samedi 20 avril à Paris pour l’acte 23 des Gilets jaunes.

«Quand je vois les gens qui donnent à l’heure actuelle pour Notre-Dame, c’est vrai Notre-Dame est un monument historique, c’est un patrimoine, on doit le protéger. Mais quand je vois qu’ils ont sorti tant de millions, de milliards d’euros en quelques jours, alors qu’on voit des gens qui crèvent de faim, je me demande […]. Et en plus ce sont des gens qui polluent! Qui donne l’argent? Total, Shell, Auchan […] parce qu’ils vont être détaxés de la taxe carbone. Ils vont donner de l’argent, on va les féliciter. Ce sont les plus gros pollueurs de France et même du monde!», a lancé M.Coutant.

L’acte 23 des Gilets jaunes se déroule dans un contexte particulier après une semaine marquée par l’incendie de Notre-Dame à Paris. Pour l’artisan yonnais, qui participe pour la 18e fois au mouvement, l’incendie de la cathédrale, ses causes et conséquences l’ennuient actuellement plus.

«Il faut donner, c’est notre patrimoine. Mais le montant d’argent qui s’est fait en deux jours, c’est aberrant. Pour moi, l’histoire de Notre-Dame, c’est un truc qui était voulu. Moi, qui est de la campagne, à 30 km d'Auxerre, quand j'ai vu ça, j'ai dit c'est le gouvernement, c'est un truc voulu pour relancer… le Macron, parce que c’est le sauveur de Notre-Dame. Il va dire au bout de cinq ans… Il va faire travailler les gens. Mais il va faire travailler qui? Toutes les grandes structures! Moi, ils ne m’ont pas appelé», s’indigne-t-il.

Un incendie a fortement endommagé le 15 avril Notre-Dame de Paris. La flèche et une grande partie du toit de la cathédrale se sont effondrés. Selon le procureur de la République de Paris, la piste accidentelle est privilégiée. D’après les pompiers, le feu serait «potentiellement lié» aux travaux de rénovation de ce monument historique, le plus visité d'Europe. Le Président Macron a annoncé le 16 avril qu'il voulait que la cathédrale soit rebâtie d'ici cinq ans.

Depuis l'incendie, les contributions pour la reconstruction ont afflué en masse, d'Apple à la Banque centrale européenne (BCE) en passant par des milliers d'anonymes, dépassant les 900 millions d'euros. Le géant pétrolier Total a offert 100 millions, comme la famille Pinault — le groupe LVMH et la famille Arnault, première fortune de France, 200 millions, de même que la famille Bettencourt-Meyers et le groupe L'Oréal.

Dossier:
Incendie à Notre-Dame de Paris (156)

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
gilets jaunes, donateurs, reconstruction, incendie, cathédrale Notre-Dame de Paris, Royal Dutch Shell, Auchan, Total, Jean-Louis Coutant, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook