France
URL courte
3132
S'abonner

Aboudjerra Soltani, qui a occupé plusieurs postes ministériels sous Abdelaziz Bouteflika, a reçu un accueil peu chaleureux de la part de manifestants algériens réunis à Paris.

L’ancien ministre d’Abdelaziz Bouteflika, Aboudjerra Soltani, a été chassé de la place de la République à Paris le weekend dernier par les manifestants algériens qui s’y étaient rassemblés pour exprimer leurs solidarité envers les protestataires en Algérie.

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent M.Soltani bousculé et repoussé par plusieurs personnes:

Sous les huées des manifestants, l’ex-président du Mouvement de la société pour la paix (MSP) a été contraint de quitter la place pour se réfugier dans une station de métro.

Le chef actuel du MSP, Abderrazak Mokri, a dénoncé un «acte lâche, indigne et qui n’honore pas la communauté algérienne établie en France», imputant cette agression à des éléments appartenant au Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK).

Pour sa part, le chef du MAK, Ferhat Mehenni, a démenti toute implication de ses militants dans l’incident.

Lire aussi:

Un mort et un blessé par balles devant un hôpital à Paris - images
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’explosion sur le site nucléaire iranien a été organisée par Israël, affirment le renseignement US et l’Iran
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
Tags:
manifestation, ministre, agression, protestations, Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), Mouvement de la société pour la paix (MSP), Aboudjerra Soltani, Abdelaziz Bouteflika, Algérie, France, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook