Ecoutez Radio Sputnik
    Bombes de peinture (image d'illustration)

    Un pompier soupçonné de faire partie des black blocs interpellé lors de l'acte 23 à Paris

    CC0 / Pixabay/sik-life
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (95)
    3516

    Le service départemental d’incendie et de secours du Val-d’Oise a confirmé l’interpellation d’un pompier en possession de cocktails Molotov lors de l’acte 23 des Gilets jaunes à Paris. Selon le service, le pompier pourrait faire partie des black blocs.

    Un pompier du Val-d’Oise, soupçonné de faire partie des black blocs, a été interpellé samedi 20 avril à Paris, a annoncé le service départemental d’incendie et de secours du Val-d’Oise (SDIS 95).

    «Le Service départemental d'incendie et de secours du Val-d'Oise a appris avec stupeur et indignation qu'un de ses sapeurs-pompiers a été interpellé à Paris, avec en sa possession des cocktails Molotov et des feux d'artifice, et pourrait faire partie des black blocs. Tout en respectant la présomption d'innocence, des mesures conservatoires, visant à lui interdire de prendre des gardes, ont d’ores et déjà été prises dans l'attente des résultats de l’enquête», a notamment indiqué le service dans un communiqué.

    Des médias ont annoncé le 20 avril, le jour où l’acte 23 des Gilets jaunes se déroulait en France, que les forces de l’ordre avaient interpellé à Paris six black blocs en possession d’une banderole floquée d’un message contre la police et d’un sac contenant 18 cocktails Molotov, des feux d'artifice, plusieurs bombes lacrymogènes et des masques. Selon les médias, les policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) ont notamment interpellé rue de Dunkerque un pompier, qui avait dans son sac siglé «sapeurs-pompiers de Persan» des fumigènes et du matériel pour fabriquer des cocktails Molotov.

    Le SDIS 95 entend se porter partie civile et demander la sanction la plus lourde envers le pompier si ces faits sont confirmés.

    Selon le Parisien, ce même pompier aurait été interpellé en janvier à Paris pour participation à un attroupement en vue de commettre des violences contre les personnes. Il aurait également été condamné en juin 2018 à une amende pour transport d’artifice détonnant.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (95)

    Lire aussi:

    La tour Eiffel évacuée et fermée après qu’un homme a été surpris en train de l’escalader
    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Royaume-Uni et Italie: vers des séismes politiques?
    Tags:
    gilets jaunes, interpellation, cocktail Molotov, black bloc, pompiers, Service départemental d'incendie et de secours du Val-d'Oise, Val-d'Oise, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik