France
URL courte
7228196
S'abonner

Il a été ordonné par le préfet de Paris, Didier Lallement, de démuseler les chiens d’attaque lors des manifestations des Gilets jaunes le samedi 20 avril, selon le Canard enchaîné. L’hebdomadaire ajoute également qu’il a été demandé d’augmenter le nombre de policiers à moto.

Le nouveau préfet de Paris, en quête de mesures pour renforcer les contrôles et les mesures lors des manifestations des Gilets jaunes, n'a pas qu'ordonné d'augmenter le nombre de policiers à moto, mais a aussi réquisitionné une douzaine de chiens dressés pour l'attaque, selon les informations du Canard enchaîné, qui les a baptisés «bergers Lallement». Le préfet aurait également ordonné que ces chiens soient démuselés.

​Didier Lallement avait déjà mis en place des contrôles drastiques, prévus notamment aux abords des gares, aux péages et sur tous les axes routiers d'Île-de-France pour identifier les individus faisant l'objet d'une interdiction de manifester ou de se rendre à Paris, ainsi que pour détecter d'éventuelles armes lors des manifestations des Gilets jaunes samedi dernier.

L'acte 23 des Gilets jaunes s'est déroulé en France le samedi 20 avril. Le ministère de l'Intérieur a comptabilisé 27.900 manifestants dans toute la France, dont 9.000 dans la capitale. Le nombre jaune en a, quant à lui, décompté 98.182 sur la journée.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Le narratif sur la fin de mandat de Trump sert-il à «donner une leçon à tous les possibles populistes»?
Tags:
préfecture, gilets jaunes, mesures supplémentaires, contrôle, chiens, manifestation, police, Didier Lallement, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook