France
URL courte
265716
S'abonner

Le lanceur de balles de défense a été reconnu comme «arme de guerre» par la réglementation internationale. Lorsqu'ils sont exportés, les LBD sont vendus sous la catégorie «matériel de guerre», remarque Le Canard enchaîné.

Les célèbres lanceurs de balles de défense (LBD) sont classés comme «armes de guerre» par la réglementation internationale, a indiqué Le Canard enchaîné, mercredi 24 avril.

Pourtant, selon le journal, les LBD seront vendus sous la catégorie «matériel de guerre», lorsqu'ils seront exportés.

Comme le précise Le Canard enchaîné, cette classification s'explique par le fait que le LBD est, à l'origine, un lance-grenades militaire utilisé comme une arme anti-émeute.

«Les règlements internationaux qui prennent notamment en compte le calibre des engins empêchent de les classer comme armes civiles», affirme l'hebdomadaire.

Depuis le début de la mobilisation des Gilets jaunes, de nombreuses voix, dont celle du Haut-commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme, ont réclamé l'interdiction du LBD, accusé d'être à l'origine des blessures graves de dizaines de manifestants. Mais, le 12 avril, le Conseil d'État a refusé de saisir le Conseil constitutionnel sur la question, comme le réclamaient des associations.

Lire aussi:

Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Sous-marins: la Maison-Blanche réagit à la colère française en renvoyant à l’Australie le soin de s’expliquer
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Tags:
France, manifestation, émeutes, armes, LBD (lanceur de balles de défense)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook