France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
23343
S'abonner

Le référendum d'initiative citoyenne (RIC), l'une des principales revendications des Gilets jaunes, n'a pas été retenu par Emmanuel Macron, qui préfère la démocratie représentative. En outre, le Président a rejeté le décompte du vote blanc et le vote obligatoire.

Emmanuel Macron a rejeté le référendum d'initiative citoyenne (RIC), le vote blanc et le vote obligatoire. En même temps, il a retenu d'autres options, qui feront l'objet d'une réforme constitutionnelle censée être soumise au Parlement d'ici à l'été.

«Tel qu'il est proposé il me semble remettre en cause la démocratie représentative mais je souhaite que nous puissions aller plus loin sur le référendum d'initiative partagée en en simplifiant les règles, qu'il puisse venir d'une initiative citoyenne», a déclaré le Président.

Le Président souhaite ainsi, résume Reuters, faciliter le recours au référendum d'initiative partagée, réduire le nombre de parlementaires et limiter le nombre de mandats dans le temps, mais aussi transformer le Conseil économique, social et environnemental en Conseil de la participation citoyenne avec des citoyens tirés au sort.

Ce 25 avril, Emmanuel Macron annonce les mesures qui seront adoptées à l'issue de deux mois de Grand débat national et appelées à apporter une solution à la crise des Gilets jaunes que connaît le pays depuis novembre 2018.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Tags:
Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook