France
URL courte
20422
S'abonner

Au cours d’une intervention au palais de l’Élysée, à l’issue du Grand débat, Emmanuel Macron a annoncé une baisse significative des impôts comme l’une des orientations du deuxième acte de son quinquennat.

Parmi les mesures visant à répondre au mouvement des Gilets jaunes, Emmanuel Macron a annoncé la baisse significative des impôts pour les classes moyennes.

«Il me semble que la meilleure orientation pour répondre au besoin de justice fiscale n’est pas d’augmenter les impôts de Tel ou Tel mais plutôt de baisser les impôts du maximum de nos concitoyens en particulier de celles et ceux qui travaillent[…] Je ne veux pas de hausse d'impôts et je veux des baisses pour ceux qui travaillent en réduisant significativement l'impôt sur le revenu», a-t-il affirmé.

Selon le Président, cette baisse d'impôt sera  financée «par la suppression de certaines niches fiscales pour les entreprises, la nécessité de travailler davantage et des réductions de notre dépense publique».

Toutefois, Emmanuel Macron a refusé de rétablir l'impôt sur la fortune (ISF), réclamé par des Gilets jaunes. Le Président dit de «son devoir» de défendre le dispositif qui l'a remplacé, l'impôt sur la fortune immobilière (IFI). «C'est une réforme pour produire, pas un cadeau pour les plus fortunés», a-t-il souligné.

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Il ouvre sa vitre pour caresser un lion et passe à deux doigts de la mort – vidéo
Tags:
gilets jaunes, impôt, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook