Ecoutez Radio Sputnik
    Gilets jaunes

    Une secrétaire d’État double les morts en marge du mouvement des Gilets jaunes (vidéo)

    © AFP 2019 Geoffroy VAN DER HASSELT
    France
    URL courte
    9111

    Bien que le nombre de 11 morts, annoncé par le Président français au cours du mouvement des Gilets jaunes n’ait pas augmenté depuis fin janvier, la secrétaire d'État aux Armées, Geneviève Darrieussecq, a évoqué en direct le nombre de 23 décès. Aucun journaliste sur le plateau ne l’a repris.

    Invitée dimanche 28 avril de La Matinale LCI, la secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, a évoqué la situation autour des manifestations des Gilets jaunes en France.

    Tout en affirmant ne pas être «une spécialiste du maintien de l'ordre», la responsable a évoqué «23 personnes» décédées depuis le début du mouvement.

    «J'ai aussi beaucoup d'empathie pour les familles des 23 personnes, je crois qu'elles étaient 23, qui sont décédées au début de la crise des Gilets jaunes dont on ne parle plus, les personnes qui sont mortes sur les ronds-points, dans les premières actions des Gilets jaunes», a-t-elle déclaré.

    Les présentateurs ne sont pas intervenus pour corriger le nombre officiel de morts qui n'a en réalité pas dépassé les 11 personnes depuis fin janvier.

    Le 28 janvier, le Président Macron a annoncé que 11 personnes avaient trouvé la mort depuis le début la crise des Gilets jaunes le 17 novembre 2018. Il a ensuite précisé qu'elles étaient mortes «bien souvent à cause de la bêtise humaine», mais qu'aucune d'entre elles «n'a été la victime des forces de l'ordre».

    Lire aussi:

    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    gilets jaunes, morts, Geneviève Darrieussecq, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik