Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Le gouvernement veut une réponse «extrêmement ferme» contre les black blocs le 1er mai

    © AFP 2019 ludovic MARIN
    France
    URL courte
    19818
    S'abonner

    Macron souhaite que la réponse aux black-blocs lors des manifestations du 1er mai soit «extrêmement ferme», a déclaré la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.

    Emmanuel Macron a donné la consigne de faire fermement face aux black blocs lors des manifestations du 1er mai, a indiqué la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.

    «Le Président de la République a souhaité que la réponse à l'encontre des blacks blocs notamment soit extrêmement ferme», a-t-elle souligné lors d'une conférence de presse.

    Emmanuel Macron a dit qu'il fallait à la fois permettre «aux uns et aux autres, en cette fête très symbolique du Travail», de manifester, mais qu'il était nécessaire de protéger ce droit, a poursuivi Sibeth Ndiaye.

    Ainsi, il faut «que l'on soit extrêmement ferme, surtout avec ceux qui ont pour objectif uniquement le désordre, la violence et l'agressivité, voire des agressions en direction des forces de l'ordre», a-t-elle encore noté.

    Il y a un an, les dégradations dans la capitale et les scènes de violences avaient marqué les esprits. Outre le traditionnel défilé des syndicats, la journée du 1er mai sera marquée par la présence du mouvement des Gilets jaunes et possiblement de celle des black blocs.

    Le 1er mai, «on sait bien que les ultraviolents, ultragauches mais aussi des 'ultrajaunes' viendront pour casser sur Paris et pas seulement sur Paris», avait déclaré le 26 avril Christophe Castaner au micro de France Info.

    Le Parisien avait annoncé pour sa part que les forces de maintien de l'ordre s'apprêtaient à tester, mercredi 1er mai, un nouveau dispositif.

    Tags:
    agression, défilé, syndicats, violences, gilets jaunes, conférence de presse, black bloc, manifestation, fête du Travail, Franceinfo, Le Parisien, Christophe Castaner, Sibeth Ndiaye, Emmanuel Macron, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik