Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Ces deux «erreurs capitales» de Macron qui l’ont poussé vers l’isolement en Europe

    © REUTERS / Philippe Wojazer
    France
    URL courte
    31814
    S'abonner

    Une vision dépassée de l’Union européenne et l’absence de tactique ont condamné Emmanuel Macron au rôle de «spectaculaire perdant», estime le journaliste Jurek Kuczkiewicz.

    Bien qu’il ait réussi à s’attirer la sympathie des autres dirigeants du continent, Emmanuel Macron a commis deux «erreurs capitales» sur la scène européenne, qui l’ont poussé vers l’isolement, estime Jurek Kuczkiewicz, journaliste belgo-polonais spécialisé sur l’Union européenne, dans une analyse pour Le Figaro.

    Pour l’observateur, le dirigeant français a «une vision dépassée de ce qu’est l’Union européenne»: ayant concentré ses efforts politiques sur l’Allemagne, M.Macron semble avoir ignoré que «le centre de gravité de l’Union s’est largement déplacé».

    «Surestimant probablement le leadership dont la diplomatie française s’est traditionnellement vue investie par les États du Sud, Macron n’a pas vu que les nordiques ne sont pas les suiveurs inconditionnels de l’Allemagne - ne parlons pas des pays d’Europe centrale», constate l’auteur.

    Il reproche également au Président de la République l’absence d’une tactique cohérente. «Dépourvu de la tradition de la plupart des pays européens où l’on gouverne par coalitions, Macron n’a pas cherché à édifier la sienne au niveau européen», écrit M.Kuczkiewicz. Selon lui, ce n’est qu’avec retard que le chef de l’État français a «entamé le rapprochement de son parti avec la famille libérale européenne».

    L’opposition à un report long du Brexit, le rejet par les 28 du projet macronien d’approfondissement de la zone euro et le vote français contre le mandat accordé à la Commission européenne pour négocier un accord limité de libre-échange avec les États-Unis ont contribué à ce que la France se retrouve «dans un splendide isolement».

    La crise des Gilets jaunes a également terni l’image de Macron aux yeux des leaders européens: «on hésite à négocier avec un leader affaibli», indique l’analyste. De son avis, en s’isolant «sciemment» lors du dernier sommet sur le Brexit, le numéro un français «s’est condamné au rôle peu enviable de spectaculaire perdant».

    Tags:
    Brexit, zone euro, libre-échange, États-Unis, isolement, gilets jaunes, Union européenne (UE), Europe, Allemagne, France, Emmanuel Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik