France
URL courte
14131
S'abonner

Le Premier ministre a réagi à la polémique sur l'incident à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière que Christophe Castaner avait décrit comme une «attaque» et une «agression». Édouard Philippe lui a réitéré sa confiance.

Christophe Castaner «a toute ma confiance», a déclaré vendredi 3 mai Edouard Philippe en estimant que le ministre de l'Intérieur avait «sans doute eu raison de corriger» ses propos sur une «attaque» de l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière le 1er mai.

«Le ministre de l'Intérieur a corrigé son propos, il a sans doute eu raison de le faire, en choisissant le terme utilisé. Je n'ai pas d'autre commentaire à faire, sinon qu'il a évidemment toute ma confiance », a déclaré le Premier ministre.

Christophe Castaner s'est prononcé le vendredi 3 mai devant les journalistes à Toulon, dans le Var, sur l'incident à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière qu'il avait décrit comme une «attaque» et une «agression». Le ministre de l'Intérieur a dit «entendre le reproche» qui lui a été fait pour avoir employé ce mot.

Il a estimé qu'il aurait effectivement plutôt dû utiliser l'expression «intrusion violente», comme l'avait fait la directrice de l'établissement parisien.

L'incident dans l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, qualifié d'«attaque» par le ministre de l'Intérieur dont la version a été battue en brèche jeudi 2 mai par des témoignages et des vidéos visibles sur les réseaux sociaux, a suscité de vives critiques contre le gouvernement dans les rangs de l'opposition. Plusieurs figures politiques ont sommé Christophe Castaner de s'expliquer tandis que d'autres appellent à sa démission.

«Attaque» de la Pitié-Salpêtrière: Castaner diabolise le mouvement des Gilets jaunes
© Sputnik . Bruno Marty
«Attaque» de la Pitié-Salpêtrière: Castaner diabolise le mouvement des Gilets jaunes

Lire aussi:

Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
La «cotte BAC» ne pourra plus être portée par les policiers qui n’en font pas partie, a ordonné la préfecture
Le nouveau maire RN de Perpignan augmente sa propre indemnité dès le premier conseil municipal
Tags:
polémique, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Edouard Philippe, Christophe Castaner, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook