France
URL courte
11281
S'abonner

Pour avoir manqué quatre des séances hebdomadaires de la Commission des Affaires sociales au mois d'avril, le député LREM du Val-d’Oise, Aurélien Taché, a vu diminuer de 25 % son indemnité parlementaire, rapportent des médias français.

Après avoir «séché», sans justification, quatre séances hebdomadaires de la Commission des Affaires sociales en avril, le député LREM du Val-d'Oise Aurélien Taché, a été sanctionné par l'Assemblée nationale, signale la presse française.

La «punition»? Son indemnité parlementaire —laquelle s'élève, comme pour tout député, à 1.447,98 euros- a été amputée de 25% à chaque fois, précise BFM TV. Absent quatre fois, c'est donc la totalité de cette somme qui a été ponctionnée, ce qui revient à 25% de sa rémunération totale (7.209,74 euros bruts, environ 5.500 euros nets).

«C'est vrai que j'ai été très occupé le mois dernier. Mais entre membres de la majorité, j'aurais trouvé normal d'être informé au préalable de cette sanction», a dit Taché cité par Le Parisien.

En effet, conformément au règlement de la chambre basse du Parlement, précisément à l'article 42, il est possible de ponctionner 25% du montant mensuel de l'indemnité de fonction d'un député à partir de deux absences mensuelles.

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Les temps forts du sommet Poutine-Biden à Genève
Castex annonce la levée du couvre-feu et la fin du port du masque en extérieur
Tags:
rémunération, sanctions, députés, Assemblée nationale française, La République en Marche! (LREM), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook