France
URL courte
748212
S'abonner

Grégory Tilhac, délégué général d’un festival de films LGBT, n’a pas trouvé le 4 mai L’Équipe, son magazine préféré, dans un kiosque situé place de la République à Paris. Le commerçant, qui s’est déclaré «homophobe», lui a affirmé ne pas avoir déballé le carton qui contenait le dernier numéro, consacré à l’homophobie dans le sport.

Le délégué général du festival des films LGBT «Chéries-Chéris», Grégory Tilhac, a dénoncé sur Facebook le refus par un commerçant de vendre dans son kiosque place de la République, à Paris, le dernier numéro de L’Équipe. Consacré au problème de l’homophobie dans le sport, la une du magazine montre deux joueurs de water-polo en train de s'embrasser.

Ayant initialement pensé que tous les magazines avaient déjà été vendus, M. Tilhac a obtenu une explication «décomplexée» de la part du vendeur. Celui-ci, se déclarant «homophobe», lui a ainsi affirmé ne pas avoir déballé le carton contenant le dernier numéro.

Ce refus a provoqué une vive polémique sur la Toile. Sur son compte Twitter, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a qualifié cet acte d’«inacceptable» et a fait part de son soutien à ceux qui font face à l’homophobie.

Plus tard, Guillaume Mélanie, coprésident de l'association Urgence Homophobie, a déclaré, lui aussi sur Twitter, que le kiosquier «aurait finalement mis L’Équipe en vente». Il a également fait part de son intention de se rendre avec Anne Hidalgo dans ce kiosque afin de parler au commerçant.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Tags:
Anne Hidalgo, homophobie, kiosques, magazine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook