Ecoutez Radio Sputnik
    Les policiers français en action

    Un policier s'inquiète de voir sa tête sur les réseaux sociaux à cause d'un «acte» (vidéo)

    © Sputnik . Ирина Калашникова
    France
    URL courte
    7535172

    Invité de C Politique sur France 5, Pierre Erhel, porte-parole de la Mobilisation des policiers en colère, a confié redouter qu’un de ses «actes» puisse être filmé et partagé sur les réseaux sociaux, ce qui mettrait en danger sa famille. Il s’est également préoccupé du sort de ses collègues commettant des gestes de violence sans mettre de cagoule.

    Intervenant sur France 5, le porte-parole de la Mobilisation des policiers en colère Pierre Erhel a exprimé avoir des craintes pour la sécurité de sa famille suite à son travail lors des manifestations de Gilets jaunes.

    «Parfois je me pose la question: est-ce que j'ai pas fait un acte qui pourrait tourner sur les réseaux? Est-ce qu'on va voir ma tête? Est-ce que je vais mettre ma famille en danger?», s'est-il interrogé.

    À l'écouter, il semble surtout préoccupé par l'éventualité d'«être pris en photo», d'autant plus qu'«il y a pas mal de collègues qui ne mettent pas la cagoule sur les manifestations».

    Le policier a ainsi peur qu'il y ait des gens qui donnent «le nom, le prénom, l'adresse» d'un policier coupable de tel ou tel acte de violence, ajoutant qu'«on peut parler de violences policières sur certaines images, peut-être, mais les collègues sont à bout».

    Plus de 220 enquêtes sont en cours suite aux signalements de violences policières présumées, mais aucun verdict n'a encore été rendu.

    Quelque 13.460 balles de défense ont été tirées depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, affirmait l'Intérieur le 24 avril. Le collectif militant «Allo Place Beauvau» dénombre pour sa part 260 blessures à la tête, 23 personnes éborgnées et cinq mains arrachées au cours des manifestations.

    Le 6 mars, la Haut-commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, avait exhorté le gouvernement français à mener une enquête complète sur tous les cas rapportés d'usage excessif de la force, tout en l'encourageant à poursuivre le dialogue.

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    Poutine évalue les possibles conséquences d'une guerre impliquant l'Iran
    La Russie se prépare-t-elle à une guerre? La réponse de Poutine
    Tags:
    gilets jaunes, violences policières, réseaux sociaux, danger, photo, Pierre Erhel
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik