Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    La presse britannique s’intéresse à son tour au chauffeur «chauffard» de Macron

    © AFP 2019 Christophe Petit Tesson / POOL /
    France
    URL courte
    18382

    Après avoir fait les titres des médias français, les informations sur le délit routier d’un chauffeur d’Emmanuel Macron ont attiré l’attention de la presse anglo-saxonne. Selon The Guardian, qui relie l’incident à l’affaire Benalla, c’est un «deuxième embarras» pour Emmanuel Macron.

    Selon des informations de Mediapart, l’un des chauffeurs d'Emmanuel Macron aurait refusé de se soumettre à un contrôle routier alors qu'il faisait un excès de vitesse. Il serait toujours en poste à l'Élysée. Largement reprise par la presse française, l’affaire est tombée dans le collimateur des médias anglo-saxons.

    «Emmanuel Macron est confronté à un deuxième scandale concernant son personnel après que son chauffeur a pris la fuite après avoir commis un excès de vitesse», écrit The Guardian.

    En évoquant un autre «scandale», le journal se réfère bel et bien à l’affaire Benalla.

    «Cet incident est un deuxième embarras pour Macron, dont le chef de sécurité de l’Élysée, Alexandre Benalla, a été limogé après avoir été filmé illégalement portant un brassard de police et frappant un manifestant du 1er mai en marge d'une manifestation l'an dernier», écrit le média.

    Après que Mediapart a fait savoir qu’un chauffeur du Président de la République avait commis un excès de vitesse et refusé d’obtempérer aux ordres de la police, l’Élysée a indiqué que celui-ci avait été écarté.

    Selon Mediapart, le gendarme sera jugé le 13 janvier 2020 par la 11e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Nanterre pour «refus d'obtempérer», une infraction passible de trois mois de prison et de 3.750 euros d'amende.

    Lire aussi:

    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    La Russie et la Tunisie mettent le cap sur un ambitieux programme spatial commun (photos)
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Tags:
    scandale, Alexandre Benalla, conducteur, Emmanuel Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik