France
URL courte
18324
S'abonner

Le verdict des quatre Gilets jaunes accusés d’avoir mis le feu à une barrière de péage à Narbonne est tombé. Outre 288.000 euros d’indemnisation à verser à Vinci Autoroutes, ils ont été condamnés à deux ans de prison, dont 12 mois avec sursis.

Jugés pour avoir incendié une barrière de péage à Narbonne (Aude) le 15 décembre, lors de l'acte 5 des Gilets jaunes, quatre hommes âgés de 29 à 37 ans ont été condamnés le 6 mai à deux ans de prison, dont un an ferme, par le tribunal correctionnel de la ville.

Le procureur les a en outre condamnés à payer solidairement à Vinci Autoroutes la somme de 288.000 euros d'indemnisation et a ordonné leur maintien en détention.

Il leur a par ailleurs signifié une interdiction de manifestation et de port d'arme pendant trois ans.

Trois hommes étaient jugés pour «détérioration ou dégradation du bien d'autrui par un moyen dangereux». Le quatrième comparaissait pour complicité, suspecté d'avoir fourni l'essence de sa moto.

Deux des prévenus ont reconnu leur implication: l'un a lancé un fumigène qui aurait provoqué un départ de feu au niveau de la barrière de péage, l'autre a jeté un produit inflammable sur des pneus préalablement entassés. Mais, selon ses déclarations, le feu n'avait pas pris.

Les deux autres ont nié toute implication dans les différents départs de feu, assurant n'avoir joué qu'un rôle de spectateur.

Cet incendie a eu lieu deux semaines après un autre feu plus important qui avait endommagé la même barrière de péage de Narbonne sud, à la sortie de l'autoroute A9, mais aussi des locaux de Vinci Autoroutes et ceux du peloton autoroutier de la gendarmerie.

Lire aussi:

Un rapport remis par le Pr. Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
Un chien tombé dans l’eau glacée refuse d'être sauvé par un homme qui plonge pour lui – vidéo
Cet hôpital parisien a dû recruter des gardes du corps pour protéger les soignants des agressions dans la rue - vidéo
Tags:
péage, indemnisation, gilets jaunes, Aude, Narbonne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook