Ecoutez Radio Sputnik
    Toulouse

    Prise d'otages à Blagnac: les quatre femmes libérées

    CC BY-SA 3.0 / Benh LIEU SONG / Toulouse Capitole Night
    France
    URL courte
    22549
    S'abonner

    Quatre personnes ont été prises en otage par un individu armé dans un tabac-presse à Blagnac, à l'ouest de Toulouse. L’une des otages a été libérée après 19h00 et les trois autres une heure plus tard, d'après plusieurs médias français.

    Un individu a pris en otages quatre personnes dans un bar-PMU de Blagnac, près de Toulouse, a annoncé l'AFP se référant au parquet de Toulouse et à une source policière.

    Selon La Dépêche du Midi, un périmètre de sécurité a été mis en place autour des lieux et le voisinage a été informé d’une opération de police en cours.

    L'assaillant, un mineur, aurait demandé un négociateur et une unité du RAID serait arrivée sur les lieux, lit-on sur le portail ActuToulouse.fr.

    D'après une source proche du dossier citée par l'AFP, l'homme a promis de tirer sur les forces de l'ordre en cas d'intervention de la police.

    Un témoin contacté par La Dépêche a affirmé qu'il pourrait s'agir d'un braquage qui a mal tourné.

    La piste terroriste est écartée par les autorités à ce stade. Tous les otages seraient des femmes qui auraient été ligotées, il s'agirait du personnel et de la patronne de l'établissement, indique le journal.

    Toujours d'après La Dépêche, deux coups de feu ont été tirés par le preneur d'otages afin de faire reculer les forces de l'ordre qui avaient demandé à un employé du magasin de revenir pour leur décrire le plan des locaux. 

    Le bar-PMU est tenu depuis une quarantaine d'années par la même propriétaire, a fait savoir la mairie. Le préfet de Haute-Garonne et de la région Occitanie, Etienne Guyot, ainsi que le maire de Blagnac, Joseph Carles, se sont rendus sur place, selon les autorités. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, est arrivé à Toulouse en avion, rapporte actu17.fr.

    L'individu, qui porte selon La Dépêche un casque sur lequel une caméra pourrait filmer la scène, n'a pour le moment exprimé aucune revendication. Des témoins cités par les médias affirment que des négociations seraient en cours.

    Les policiers ont identifié le preneur d'otages comme Yanis, 17 ans, connu des services de police pour des faits de droit commun. Récemment, il avait été interpellé pour «participation à un attroupement en vue de commettre des dégradations» lors d’une manifestation de Gilets jaunes en 2018.

    Selon actu17.fr, l’une des otages, une jeune femme de 30 ans, a été libérée vers 19 heures.

    ​Les trois autres otages du bar-PMU ont été libérées à leur tour une heure plus tard, d'après plusieurs médias. L'assaillant est retranché seul, sans otages, dans le bar-PMU, a indiqué le préfet de la région Occitanie.

    Aux environs de 00h00, les forces de police ont annoncé la fin de l'opération après avoir appréhendé l'agresseur.

    Tags:
    Christophe Castaner, gilets jaunes, RAID, prise d'otages, Toulouse, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik