Ecoutez Radio Sputnik
    Menottes

    Des policiers ont recouvert d’un sac la tête d’un adolescent, l’IGPN saisie (vidéo)

    © Sputnik . Vitaliy Beloussov
    France
    URL courte
    24147

    En mars, des hommes ont recouvert d’un sac la tête d’un lycéen de 15 ans et l’ont plaqué au sol sans dire qui ils étaient. Plus tard, il s’est avéré qu’ils étaient des policiers et qu’ils avaient interpellé le mineur par erreur. L’adolescent est toujours traumatisé, d’après Mediapart. Le parquet a ouvert une enquête.

    L’interpellation d’un adolescent qui se voit mettre un sac en tissu sur la tête a été filmée par une passante à Paris, le samedi 9 mars, a annoncé Mediapart, qui a mis en ligne la vidéo en question.

    Khaïs, 15 ans, aurait été contraint par deux hommes de les suivre alors qu’il rejoignait ses amis dans un McDonald’s parisien. Une fois sortis dans la rue, les hommes l’ont plaqué au sol et frappé au visage. L’un d’eux lui a recouvert la tête d’un sac en tissu et Khaïs a «eu peur de ne plus pouvoir respirer», toujours selon le site qui reprend les propos de l’adolescent. Les hommes n’ont pas dit qu’ils étaient des policiers.

    Mediapart indique disposer aussi d’une photo de cette arrestation qui a été fournie par un autre témoin qui a demandé de préserver son anonymat. Selon ce dernier, il pensait assister à un braquage.

    L’adolescent, qui n’a pas d’antécédents judiciaires, a ensuite été auditionné au commissariat de Bobigny avant d’être reconduit à son domicile. Les policiers, qui n’étaient pas ceux qui l'avaient interpellé, ont expliqué qu’il s’agissait d’«une erreur».

    Après cet incident, Khaïs avait des hématomes au visage et souffrait de douleurs au thorax. Deux mois après les faits, il est toujours traumatisé et a des problèmes de sommeil, relève le site.

    L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie à la suite d’une plainte de la famille du mineur, selon la préfecture. Le parquet de Paris a ouvert une enquête le 26 mars pour «violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique».

    Lire aussi:

    Un Boeing de Kuwait Airways emboutit une passerelle dans l’aéroport de Nice (vidéo)
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Tags:
    Mediapart, adolescents, Inspection générale de la police nationale (IGPN), police, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik