Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron, Brigitte Macron et Gérard Collomb

    Collomb s’exprime sur Macron «en difficulté» et sur les tweets de Castaner

    © AFP 2019 Pool/Geoffroy van der Hasselt
    France
    URL courte
    12344

    En réagissant au tweet de Christophe Castaner sur l’«attaque» de la Pitié-Salpêtrière, Gérard Collomb a conseillé à son successeur de la place Beauvau de faire attention avant de rappeler qu’un ministre de l’Intérieur n’était «pas obligé de communiquer tous les jours» en ajoutant qu’Emmanuel Macron était «en difficulté».

    Gérard Collomb s’est exprimé jeudi 9 mai au micro d’Europe 1 au sujet de son successeur au poste de ministre de l’Intérieur et de ses propos sur l’«attaque» contre l'hôpital de la Salpêtrière.

    Ainsi, le maire de Lyon estime que Christophe Castaner «peut commettre un certain nombre d’erreurs» en soulignant qu’au «ministère de l’Intérieur tout pèse».

    «Quand on est ministre, on n’est pas obligé de communiquer tous les jours», a rappelé l’ex-locataire de l'hôtel Beauvau.

    Puis, l’ancien ministre a poursuivi en affirmant qu’«il faut faire attention à être totalement inattaquable», comme c’était d’après lui le cas à l’époque où il était ministre.

    «Nous avons fait attention…», a-t-il déclaré en rappelant sa gestion de l’évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

    Qui plus est, l’édile lyonnais a évoqué l’amélioration de ses relations avec Emmanuel Macron en expliquant voir «que les liens renouent quand les temps sont difficiles, peut-être suis-je un homme des temps difficiles».

    «Aujourd’hui, on voit qu’Emmanuel Macron est en difficulté», a conclu M.Collomb.

    Le 1er mai, Christopher Castaner avait dénoncé une «attaque» visant l'hôpital de la Salpêtrière, des propos qui ont provoqué une vive polémique après la diffusion de vidéos et témoignages appuyant la version d'un mouvement de panique. Face à la polémique, le ministre a été contraint de revenir sur ses propos, en estimant qu'il aurait dû utiliser le terme d'«intrusion violente».

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    Poutine évalue les possibles conséquences d'une guerre impliquant l'Iran
    La Russie se prépare-t-elle à une guerre? La réponse de Poutine
    Tags:
    Lyon, Paris, France, tweet, gilets jaunes, ministre, Emmanuel Macron, Gérard Collomb, Christophe Castaner
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik