Ecoutez Radio Sputnik
    Une bague en diamant

    Qui est cette noble fiancée de l’unique héritier de Napoléon? (images)

    CC0 / Pixabay/NicholasDeloitteMedia
    France
    URL courte
    0 155

    Plus de 200 ans après le mariage de Napoléon Ier avec l'archiduchesse d'Autriche Marie-Louise, l'ancienne maison impériale de France et la maison de Habsbourg s’uniront de nouveau. L’unique héritier de Bonaparte, Jean-Christophe Napoléon, épousera l'arrière-petite fille du dernier empereur d'Autriche, la comtesse Olympia d’Arco-Zinnerberg.

    L’ancienne maison impériale de France et la maison de Habsbourg s’apprêtent à se marier de nouveau, plus de deux siècles après le mariage de Napoléon Bonaparte et de l’archiduchesse d’Autriche Marie-Louise.

    Après quelques années de relation amoureuse, Jean-Christophe Napoléon, 32 ans, unique héritier de l’empereur français Napoléon Ier, se marie à l’arrière-petite-fille du dernier empereur d’Autriche, la comtesse Olympia d’Arco-Zinnerberg, 31 ans.

    Le prince Napoléon, gestionnaire privé basé à Londres, a offert à sa fiancée une alliance serti d’un diamant de 40 carats qui avait appartenu à l’épouse de Napoléon III, l’impératrice Eugénie.

    Cependant, le couple affirme que leur mariage prévu pour octobre 2019, est un mariage d'amour et ne vise pas à promouvoir des ambitions politiques.

    «C’est une histoire d’amour avant d’être un clin d’œil de l’Histoire. Quand j’ai rencontré Olympia, je me suis d’abord plongé dans son regard, et pas dans son arbre généalogique! Ensuite nous avons pu sourire de cette coïncidence historique», a confié Jean-Christophe Napoléon au Figaro.

    Les fiançailles ont été annoncées en mars dernier.

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    mariage, Paris, France, Napoléon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik