Ecoutez Radio Sputnik
    Acte 26 des Gilets jaunes, le 11 mai

    Déclin ou sursaut? Les Gilets jaunes ont joué leur acte 26

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
    24373
    S'abonner

    Une semaine après un acte 25 plutôt calme et marqué par une faible mobilisation, les Gilets jaunes ont été de retour dans la rue pour un nouveau samedi de manifestations. Si dans leur ensemble les rassemblements se sont déroulés dans le calme, quelques tensions ont été enregistrées à Nantes et à Lyon.

    Les Gilets jaunes à nouveau dans la rue pour leur 26e samedi de mobilisation. Après les manifestations de la semaine dernière marquées par une faible mobilisation dans la foulée du 1er mai, l’épicentre s'est déplacé ce samedi en province avec Lyon et Nantes comme pôles d’attraction.

    EN DIRECT: Les Gilets jaunes défilent sous la pluie à Paris contre la loi Blanquer (vidéo)

    Des Gilets jaunes de Besançon et Marseille ont notamment été attendus à Lyon, où a d'ailleurs été présente l'une des figures du mouvement, Jérôme Rodrigues. Idem à Nantes, où quelque 2.000 personnes ont participé au rassemblement, dont Maxime Nicolle. Le préfet de Loire-Atlantique, Claude d'Harcourt, avait promis un dispositif de forces de l'ordre inédit, anticipant un nombre important de casseurs. En effet, des scènes de casse n'ont pas épargné la ville.

    Des périmètres d'interdiction ont également été installés à Lille, Dijon, Toulouse et Orléans. À Montpellier, la tendance est à la reprise des ronds-points.

    À Paris, où la manifestation est partie de Jussieu «en soutien aux enseignants» pour protester contre la loi Blanquer, l'accès aux Champs-Élysées a été fermé dans un périmètre comprenant le palais présidentiel et l'Assemblée nationale, ainsi que le secteur de Notre-Dame.

    Nouveaux messages
    • 20:47
      Camelia

      Camelia, la manifestante arrêtée enceinte le 1er mai, revient sur les faits

      Interpellée pendant le défilé du 1er mai et menacée d’expulsion, Camelia, manifestante espagnole enceinte au moment des faits, a partagé avec Sputnik le déroulement des faits ce jour-là. La femme a également précisé pourquoi elle avait emmené à la manifestation un bouclier et un masque à gaz pour lesquels elle a été arrêtée.
      En savoir plus
    • 20:41

      22 gendarmes et policiers ont été blessés à Lyon, selon la préfecture

    • 20:41

      26 interpellations à Nantes

      Se référant aux autorités, la presse annonce l’interpellation de 26 personnes à Nantes. Au total, 2.200 personnes ont participé au rassemblement, précise l’AFP se référant à des sources concordantes.

      Maxime Nicolle, alias Fly Rider, qui était parmi les mobilisés dans cette ville française, explique que le début de la manifestation s’est déroulé dans le calme.

      «La première violence est la violence financière et psychologique qu'il y a tous les jours chez les gens qui crèvent la dalle chez eux», a lancé M.Nicolle, cité par l’agence.

      Et d’ajouter qu’il n'y avait jamais eu autant de gens dans les rues pendant autant de temps. «Nous, on a du temps, les gens sont motivés», a-t-il encore relevé.

    • 18:52

      18.600 manifestants en France samedi dont 1.200 à Paris, d'après l'Intérieur

      Quelque 18.600 Gilets jaunes ont manifesté en France lors du 26e samedi de mobilisation, un chiffre proche de celui de la semaine passée, selon le ministère de l'Intérieur.

      1.200 personnes ont défilé dans les rues de Paris.

      Le Nombre jaune donne quant à lui le chiffre de 37.529 manifestants.

    • 18:13

      Quatre interpellations, dix représentants des forces de l'ordre blessés, d'après la préfecture

      Comme le précise la préfecture, citée par Reuters, des échauffourées ont émaillé la journée de mobilisation à Lyon, opposant forces de l’ordre, manifestants et black blocs.

      Pour disperser les manifestants jetant des bouteilles et des pierres, la police a fait usage de gaz lacrymogènes, est-il précisé.

      Toujours d’après la préfecture, quatre interpellations ont eu lieu et 10 membres des forces de l’ordre ont été blessés.

    • 17:40
      Jérôme Rodrigues

      L’heure d’«enterrer» le mouvement des Gilets jaunes? Jérôme Rodrigues répond (vidéo)

      Interrogé à Lyon par un journaliste de LCI, la figure des Gilets jaunes Jérôme Rodrigues a répondu à sa question portant sur si la mobilisation n’était pas en train de s’essouffler.
      En savoir plus
    • 17:38

      «Macron veut s’enrichir sur le dos des pauvres et de la classe moyenne», lance un manifestant à Paris

    • 17:33

      «Toute cette machination n’a pas d’intérêt, la seule chose intéressante est qu’on est encore là»

    • 16:34

      Des vitrines prises pour cible par des casseurs à Nantes.

    • 16:21

      L'Intérieur annonce 2.700 manifestants en France à 14h, dont 600 à Paris.

    • 16:08

      Des manifestants temporairement bloqués par les forces de l’ordre à Bordeaux, quelques heurts. Au total, ils sont moins d’un millier dans la ville ce samedi, selon France Bleu.

    • 15:43

      Des heurts entre manifestants et forces de l'ordre à Nantes.

      Plusieurs milliers de personnes, dont Maxime Nicolle, dit Fly Rider, avaient commencé à défiler samedi après-midi à Nantes, d'abord dans le calme. 

      Puis, vers 15h, une équipe de la Brigade anti-criminalité (BAC) a traversé une rue et a été victime de jets de projectiles par des manifestants, conduisant à une intervention des forces de l'ordre et des tirs de LBD. 

       

      Selon un photographe de l'AFP, un manifestant a été évacué par des street medics après un tir de LBD. 

      Le préfet de Loire-Atlantique Claude d'Harcourt avait dit dans la semaine redouter «le rassemblement de 500 membres de l'ultragauche» lors de la manifestation et avait indiqué la présence «d'un niveau de forces de l'ordre inédit», sans en préciser les effectifs.

    • 15:32

      À Lyon, un cortège d’environ 3.000 personnes longe le Rhône dans le calme, selon Lyon Capitale. La circulation des transports en commun est perturbée. Un épisode de grêle a eu lieu place Bellecour.

    • 15:28

      La manifestation se déroule dans une ambiance plutôt joyeuse à Montpellier.

      Environ 1.300 Gilets jaunes selon la préfecture ont défilé samedi dans les rues de Montpellier, dans une ambiance bon enfant en début d'après-midi.

      Dans les alentours du bâtiment de la préfecture, certains Gilets jaunes se prenaient en photo sous un soleil printanier, au son d'un trio musical, composé d'un guitariste, d'un violoniste et d'un accordéoniste.

    • 15:15

      Selon plusieurs témoins, un journaliste de Cnews à Nantes aurait pris un tir de LBD dans le ventre.

    • 15:09

      À Paris, la manifestation arrive à sa destination dans le calme.

    • 15:01

      2.200 personnes défilent à Nantes, 12 ont été interpellées, selon la police.

    • 14:59

      Le cortège passe devant le château des Ducs de Bretagne.

    • 14:52

      À Nantes, plusieurs personnes vêtues de noir, la tenue des black blocs, se sont infiltrées parmi les manifestants et lancent des projectiles, selon des vidéos apparues sur les réseaux sociaux.

    • 14:45

      Premières utilisations de gaz lacrymogènes à Nantes. Mais faibles tensions pour le moment.

      Un canon à eau est déployé pour bloquer l'accès des manifestants au centre-ville.

    • 14:38

      «Montpellier, soulève-toi!» chantent les Gilets jaunes à Montpellier pour commencer l'acte 26.

    • 14:35

      La manifestation se déroule pour l’instant en chanson à Lyon…

    • 14:25

      Des centaines de Gilets jaunes sont mobilisées à Lille.

    • 14:20

      Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblées dans le centre-ville de Toulouse.

    • 14:13

      Venu manifester ce samedi à Lyon, Jérôme Rodrigues assure que la mobilisation ne s'essouffle pas.

    • 14:07

      Le cortège s’élance à Nantes avec des slogans «Tout le monde déteste Castaner», «Tout le monde déteste la police».

    • 13:39

      Le rassemblement en cours à Nantes en présence de Maxime Nicolle.

    • 13:28

      Le cortège s’est élancé sous la pluie peu après 13h de Jussieu.

      À Paris, plusieurs centaines de manifestants ont commencé à défiler vers 13h, sous la pluie et en chantant «On est là, on est là», depuis Jussieu, point de départ choisi «en soutien aux enseignants» pour protester contre la loi Blanquer. 

      «Collèges lycées: -3.640 postes, +40.000 élèves, Blanquer vous ment», indiquent des pancartes.

    • 12:57

      À Paris, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblées à Jussieu.

    • 12:47

      Un «dispositif inédit» à Nantes.

      Depuis vendredi soir, un dispositif de contrôles préventifs a été activé à la périphérie de Nantes en liaison avec les départements voisins. «Ces contrôles seront intensifiés samedi matin 11 mai très tôt», a indiqué la veille le préfet de Loire-Atlantique.

      «Dans le même temps nous avons des unités de maintien de l'ordre en ordre très significatifs avec des moyens qui les accompagnent qui sont également inédits», a-t-il ajouté.

    • 12:33

      Quatre zones commerçantes sont interdites à la manifestation à Lyon.

      Le cortège devrait s'élancer de la place Bellecour vers 14h30 puis emprunter la rive gauche du Rhône, avant de revenir en Presqu'île vers 18 heures. Quatre zones commerçantes sont interdites à la manifestation.

    • 12:17

      À Lyon, l’un des centres de la mobilisation de ce samedi, les forces de l’ordre ont pris position depuis le matin.

      Selon Le Progrès, gendarmes et policiers seront mobilisés à Lyon, dans une ampleur inédite depuis le début du mouvement des Gilets jaunes.

    En direct
    Déclin ou sursaut? Les Gilets jaunes ont joué leur acte 26
    +
    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
    Tags:
    manifestation, France, Lyon, Nantes, Paris, gilets jaunes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik