France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
13121
S'abonner

La fréquentation des hôtels à Paris et en Île-de-France a baissé de 4,6% au premier trimestre 2019 par rapport à l’année dernière, selon les statistiques de l’Insee. Cette tendance négative du tourisme francilien est enregistrée depuis fin 2018, lorsque les Gilets jaunes ont lancé leur mobilisation.

Au premier trimestre 2019, le nombre de nuitées dans les hôtels de Paris et d'Île-de-France a diminué de 4,6% par rapport au premier trimestre 2018, révèlent les statistiques publiées le 9 mai par l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques).

La baisse en région francilienne est supérieure à la moyenne enregistrée en France durant la même période (-2,5% par rapport au premier trimestre 2018).

Dans le même temps, selon le baromètre de l'activité touristique du Comité Régional de Tourisme (CRT), 67% des professionnels du tourisme interrogés jugent que l'activité était bonne au mois d'avril.

François Martins, adjoint au tourisme de la ville de Paris, cité par Le Parisien, estime qu'il peut y avoir deux raisons expliquant cette baisse.

«Deux choses ressortent de ces chiffres publiés quand on les analyse. Il y a le ralentissement de la croissance chinoise qui a réduit le nombre d'arrivées mais aussi la perte de la clientèle française — qui représente 50 % des touristes — liée effectivement aux Gilets jaunes. Elle évite davantage Paris», a-t-il précisé.

L'an dernier a été marqué par un record en termes de fréquentation avec 50 millions de touristes accueillis en région francilienne. Néanmoins, selon le СRT, au cours du dernier trimestre les manifestations des Gilets jaunes ont entraîné un ralentissement de l'activité. D'après les statistiques du Comité, en décembre 2018 38% des professionnels du secteur faisaient état d'une baisse par rapport à décembre 2017. 

Certaines manifestations de Gilets jaunes ont en outre vu des dégradations commises dans la capitale française. Le 1er décembre dernier, l'Arc de Triomphe a ainsi été saccagé, ses piliers ont été couverts de tags et de nombreuses œuvres d'art qui se trouvaient à l'intérieur ont été endommagées.

Quelques mois plus tard, lors de l'acte 18, plusieurs établissements de luxe ont été pillés sur les Champs-Élysées. Des dégâts ont aussi été causés au célèbre restaurant Le Fouquet's qui a été, par la suite, fermé pour rénovation.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)

Lire aussi:

Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
tourisme, Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France, Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), Île-de-France, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook