France
URL courte
29252
S'abonner

Dans une interview accordée au Parisien, le chef de la diplomatie française a fait la distinction entre les manifestations des Gilets jaunes de l’automne dernier et celles d’aujourd’hui. En soulignant que le «malaise» des manifestants «a été entendu», il a condamné «les habitués de la casse».

Interrogé par des journalistes du Parisien sur le mouvement des Gilets jaunes, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, a estimé qu’il fallait distinguer les manifestations de l’automne dernier et celles d’aujourd’hui.

«On a vu à l’automne l’expression d’un malaise lié à un manque de considération et à la prise de conscience d’inégalités sociales et territoriales. Ce malaise a été entendu», a-t-il précisé.

Mais selon lui, aujourd’hui, certaines manifestations «ont pour objectif de casser du flic».

«Je le condamne fortement. Les habitués de la casse ne veulent pas de réformes, ils veulent attaquer la République!», a-t-il déploré.

Il estime également que la France «n’est pas loin» du «nouveau contrat social» qu’il avait réclamé en décembre dernier en réponse au mouvement des Gilets jaunes.

«Maintenant, il va falloir mettre en application ce "paquet Macron". Et il faut le faire avec humilité et détermination, les deux en même temps», a-t-il résumé.

Lors de la conférence de presse à l'issue du Grand débat national qui s'est tenue le jeudi 25 avril à l'Élysée, Emmanuel Macron a annoncé des mesures visant à répondre à la crise des Gilets jaunes, clamant notamment son intention de réduire «significativement» l'impôt sur le revenu. Il a également souligné que les retraites «de moins de 2.000 euros» par mois seraient réindexées sur l'inflation en 2020, plaidant par ailleurs pour la mise en œuvre facilitée d'un référendum d'initiative partagée.

Lire aussi:

Macron nomme Jean Castex Premier ministre
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Édouard Philippe démissionne du gouvernement
Le gendarme noir traité de «vendu» à une manifestation antiraciste brise le silence
Tags:
Le Parisien, manifestation, gilets jaunes, Jean-Yves Le Drian
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook