Ecoutez Radio Sputnik
    Nice

    Chahuté par des Gilets jaunes à Nice, Éric Ciotti exfiltré par la police (vidéo)

    © Sputnik . Владимир Песня
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
    26723
    S'abonner

    Éric Ciotti a été exfiltré par des policiers alors qu'il était pris à partie par des manifestants à Nice lors de l'acte 26 des Gilets jaunes. Tout en dénonçant le comportement d'«activistes d’extrême gauche», il s’est engagé à déposer plainte «pour menaces de mort».

    Éric Ciotti, le député et conseiller départemental des Alpes-Maritimes Les Républicains (LR), a été chahuté par des manifestants le 11 mai lors de l'acte 26 des Gilets jaunes à Nice, si bien qu’il a eu besoin d’un cortège policier, rapporte Nice Matin.

    Dans cette vidéo, on peut le voir pénétrer dans un véhicule sous protection policière, alors que quelqu’un lance dans la foule: «On va cramer ta voiture!».

    Une autre vidéo de la page Facebook «L'Echo du Peuple» le montre approché par les manifestants au niveau de la foire du Livre à laquelle il explique avoir participé, alors qu'on entend hurler une Gilet jaune dans un mégaphone "Assez des mensonges des élus". 

    Dans la foulée, le député a fustigé sur Facebook la «poignée d’activistes d’extrême gauche» qui l’avait pris à partie et a assuré qu’il envisageait de porter plainte auprès du procureur de la République «pour menaces de mort».
    M.Ciotti se trouvait le 11 mai à la 8e Foire du Livre du Lions Club de Nice, place Garibaldi, organisée au profit des enfants handicapés et démunis. Le défilé des Gilets jaunes passait justement à proximité.

    Il a affirmé que les militants avaient enlevé les barrières qui entouraient les stands de livres et scandé «Solidarité avec Olivier», du prénom de l’enseignant mis en cause par la justice pour être suspecté d’avoir agressé un policier à Nice le 9 mai lors d’une manifestation de la fonction publique. Éric Ciotti avait demandé sa suspension à titre conservatoire dans l’attente d’une décision de justice.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik