Ecoutez Radio Sputnik

    «Chirac reviens»: des militants écolos accrochent une banderole en plein centre de Bordeaux

    © AFP 2019 MEHDI FEDOUACH
    France
    URL courte
    12187

    Des membres du mouvement Extinction Rebellion sont montés dans la nuit en haut du Palais de la Bourse, qui abrite la CCI de Bordeaux, pour y accrocher une banderole «Chirac reviens». Ce geste visait à sensibiliser le public à l’inaction climatique, selon les organisateurs.

    Des militants du mouvement Extinction Rebellion ont accroché dans la nuit de samedi à dimanche une grande banderole «Chirac reviens» en haut de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux, située place de la Bourse, un haut lieu touristique.

    Selon un organisateur, ce message visait d'abord à «interloquer les gens», les militants affirmant également avoir cherché à sensibiliser l’opinion publique à l’urgence climatique et notamment à l’effondrement de la biodiversité.

    Dans un communiqué cité par France 3, le mouvement écologiste est revenu sur les propos tenus par Jacques Chirac à l’occasion du IVe Sommet de la Terre qui s’était tenu le 2 septembre 2002 à Johannesburg, en Afrique du Sud. «Notre maison brûle et nous regardons ailleurs», avait notamment affirmé l’ex-chef de l’État.

    Selon la police, six personnes ayant participé à cette action ont été interpellées sur place pour «mise en danger délibérée de la vie d'autrui», à savoir celle des passants sous l'échafaudage et des policiers et pompiers intervenus sur les lieux. La banderole a été retirée par les pompiers vers 9h.

    À Paris, des dizaines de militants d’Extinction Rebellion ont déversé ce dimanche 12 mai près de 300 litres de faux sang sur les marches du Trocadéro pour alerter contre le déclin accéléré de la biodiversité.

    Selon le dernier rapport des experts de l'Onu sur la biodiversité (IPBES), publié lundi, un million d'espèces (sur 8 millions) sont menacées d'extinction, dont beaucoup dans les prochaines décennies.

    Né au Royaume-Uni, le mouvement Extinction Rebellion a pris une envergure internationale et organise depuis l’automne dernier des actions de désobéissance civile. Il affirme aujourd'hui être présent dans 49 pays.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    climat, biodiversité, écologie, Bordeaux, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik