France
URL courte
1954
S'abonner

Benoît Hamon, tête de liste Génération.s, a déploré lundi 13 mai qu'«on ne parle pas d'Europe» dans cette élection européenne «volée par Emmanuel Macron» qui l'a «nationalisée».

«On ne parle pas en fait d'Europe à l'occasion de ces élections européennes», a regretté le 13 mai l'ancien candidat socialiste à la présidentielle de 2017 sur Europe 1.

«L'élection européenne nous est volée par Emmanuel Macron qui décide d'un match Front national contre La République en marche», a accusé Benoît Hamon, en dénonçant «la manière dont le Président de la République aujourd'hui a engagé ses forces dans la bataille en nationalisant ce scrutin».

«Pendant cinq ans, on va prendre des décisions fondamentales pour les citoyens européens et on a des partis, le parti présidentiel comme le parti de Marine Le Pen, qui vont à cette élection, isolés sur la scène européenne d'une part, et avec des programmes franco-français, d'autre part», a-t-il déploré.

Comme le rappelle l'AFP, les sondages récents accordent entre 3 et 4% d'intentions de vote à la liste Génération.s en vue des élections européennes du 26 mai.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Dupond-Moretti «est exécrable»: les juges vent debout contre le nouveau Garde des Sceaux
Tags:
élections européennes 2019, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Benoit Hamon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook