France
URL courte
41340
S'abonner

Quelles sont les chances de la chanson Roi à l’Eurovision? Si les bookmakers voient Bilal Hassani dans le Top 3, le représentant de la France dit ne rien savoir. Selon lui, «après le classement, on verra».

Dans la foulée de sa deuxième répétition sur scène, le représentant français à l'Eurovision a rejoint le Top 3 des favoris des bookmakers. Interrogé par la chaine i24 NEWS lors de la cérémonie d'ouverture du concours, Bilal Hassani ne prête pas attention à ces pronostics, tout en espérant sa victoire.

«Je ne sais rien. Peut-être… J'espère. En tout cas, ça pourrait être génial. Mais je vais livrer mon message, le message du Roi […]. Et c'est tout. Après le classement, on verra», a-t-il déclaré au micro de i24 NEWS.

Après avoir remporté la sélection nationale française pour l'Eurovision 2019, le nom de Bilal Hassani a été plusieurs fois au cœur de scandales. Alors qu'il devait représenter la France en Israël, l'un de ses anciens tweets accusant l'État hébreu de crimes contre l'humanité a refait surface. Le chanteur a expliqué qu'il avait 14 ans à l'époque, que d'autres personnes avaient accès à son compte et qu'il s'était «passé des choses qui étaient hors» de son contrôle et de sa connaissance.

Une autre vidéo a ultérieurement fait le buzz sur les réseaux sociaux. On le voit avec un ami gesticuler dans une rue parisienne et prononcer à plusieurs reprises, d'un ton ironique: «La France a vraiment souffert, attentats ici, attentats par-là». Hassani a expliqué que cette vidéo avait été tournée après la finale de la Coupe du monde et qu'il s'agissait d'une parodie d'une autre vidéo «virale».

Tel Aviv accueillera cette année le Concours Eurovision de la Chanson. Pour cette 64ème édition, 41 pays s'affronteront. Les demi-finales auront lieu les mardi 14 et jeudi 16 mai et la grande finale le samedi 18 mai.

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Des policiers déjouent in extremis une embuscade qui leur a été tendue à Grenoble
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Tags:
Eurovision 2019, Bilal Hassani, Israël, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook