France
URL courte
7416
S'abonner

Ce mardi 14 mai, en marge du congrès mondial consacré à l’hydroélectricité, les militants d’«Extinction Rebellion» ont décidé de sensibiliser l’opinion sur «l’imposture des grands barrages hydroélectriques» qui, selon l’association, ont un impact néfaste sur les différents écosystèmes à travers le monde.

«Dénoncer l'imposture des grands barrages hydroélectriques qui sont vendus au grand public partout dans le monde comme étant fournisseurs d'électricité verte».

C'est l'objectif mené par les membres de l'association «Extinction Rebellion», en marge du congrès de l'hydroélectricité, le «World Hydropower Congress», qui a ouvert ses portes ce mardi 14 mai à la Défense. Les activistes ont décidé de mener une action de sensibilisation de l'opinion, accompagnés d'Amazoniens directement touchés par ce type de projet. En effet, selon l'organisation, «chaque année, 4 millions de personnes seraient déplacées de façon répressive dans le monde entier à cause de projets de grands barrages». En outre, «Extinction Rebellion» s'inquiète de l'impact de ces grands barrages sur l'écosystème.

«Les barrages inondent d'importantes zones de terres agricoles. Dans les réservoirs, les sédiments sont retenus et ne peuvent être utilisés comme engrais en aval des barrages. La migration des poissons est perturbée, menaçant de disparition de nombreuses espèces. Ceci, à terme, peut avoir des conséquences fatales sur la sécurité alimentaire de millions de personnes», indique un membre de l'association.

«Extinction Rebellion» s'est fait connaître en France après avoir déversé le 12 mai des litres de faux sang au Trocadéro pour dénoncer l'inaction de l'exécutif face à l'urgence climatique et l'extinction des animaux.

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
hydroélectricité, barrages, militants, écologie, environnement, Congrès mondial de l'hydroélectricité, Extinction Rebellion, Ile-de-France, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook