France
URL courte
53571
S'abonner

Aux yeux de l’ancien député européen, la présidente du Rassemblement national est une «agente de Trump et de Poutine» et «un danger pour l’avenir de la France et de l’Europe».

Alors que des parlementaires demandent d’enquêter sur d’éventuels liens entre le Rassemblement national (RN) et l’ex-stratège de Donald Trump Steve Bannon, Daniel Cohn-Bendit a accusé Marine Le Pen d’être «une agente de Trump et de Poutine».

«Marine Le Pen est objectivement une agente de Trump et de Poutine […]. Quand ils parlent des réfugiés, quand ils parlent de l’immigration, quand ils parlent justement de l’Europe, et après, en même temps, c’est eux qui ont demandé de l’argent à Poutine et c’est eux qui veulent aujourd’hui une politique beaucoup plus orientée vers la Russie», a déclaré l’ancien député européen à France Info.

«Elle dessert absolument la nécessité de souveraineté de l’Europe et de la France dans l’Europe, et ça je trouve que politiquement il faut le dénoncer», a souligné M.Cohn-Bendit.

Toujours selon lui, une candidate à la présidence de la République capable de «comparer l’URSS à l’Union européenne» présente «vraiment un danger pour l’avenir de la France et de l’Europe».

Auparavant, plusieurs députés et sénateurs avaient demandé une commission d’enquête parlementaire sur le RN après un reportage sur France 2 sur les liens présumés entre le parti de Marine Le Pen et Steve Bannon.

Lire aussi:

Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
«Deuxième vague» de coronavirus: réalité ou psychose?
Tags:
Marine Le Pen, États-Unis, Russie, France, influence, URSS, Rassemblement national (RN), Vladimir Poutine, Donald Trump, Daniel Cohn-Bendit, Steve Bannon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook