Ecoutez Radio Sputnik
    Bilal Hassani

    Bilal Hassani dévoile sa performance «magique» sur la scène de l’Eurovision (vidéo)

    © AFP 2019 Jack GUEZ
    France
    URL courte
    40155

    La mise en scène du chanteur français Bilal Hassani, qui concourra samedi 18 mai en finale de l’Eurovision, est d’ores et déjà à la portée des plus impatients sur la chaîne YouTube de ce concours international.

    Bilal Hassani, qui disputera la finale de l’Eurovision samedi 18 mai, a suivi l’exemple de ses rivaux espagnol et israélien et a enregistré une performance sur la scène du concours. La vidéo a été mise en ligne sur la chaîne YouTube de l’Eurovision.

     Il est accompagné par deux danseuses. L’une, Lizzy Howell, est en surpoids et la seconde, Lin Ching Lan, est sourde… ce qui ne les empêche pas de danser.

    La scénographie sert à refléter le sens des paroles de la chanson de Bilal Hassani, Roi.

    «Mon rêve a toujours été le même: être moi-même et faire ce que j’ai envie de faire. Nous trois avons osé rêver d’être sur une scène si grande et on l’a fait. C’est magique», a expliqué Bilal vendredi 10 mai lors d’une conférence de presse.

    La France, qui fait partie des pays formant le Big Five, soit les plus gros contributeurs financiers du concours, avec l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Allemagne, ne dispute pas les demi-finales et entre en lice dès la finale. Israël, en tant que pays organisateur, ne passe pas non plus par celles-ci.

    La Grèce, la Biélorussie, la Serbie, Chypre, l'Estonie, la République Tchèque, l'Australie, l'Islande, Saint-Marin et la Slovénie se sont déjà qualifiés à l’issue de la première demi-finale.

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Merkel réagit aux doutes sur ses capacités à diriger suite à ses crises de tremblements
    Tags:
    France, danseuse, performance, Eurovision, finale, Bilal Hassani
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik