France
URL courte
15305
S'abonner

Les agriculteurs du nord-est de la France se préparent à enterrer leurs sous-vêtements dans leurs propres champs. Mais pourquoi? Cette idée née au Canada semble gagner en popularité dans l'Hexagone.

L'idée que les agriculteurs puissent enterrer leurs propres sous-vêtements paraît saugrenue. Mais une chambre d'agriculture française a lancé aux agriculteurs du département de la Marne un défi intitulé «En terre ton slip, et teste ton sol». Le but est de tester la qualité de la terre de leurs champs.

Le défi encourage les agriculteurs à enterrer leurs slips en coton dans leurs champs entre le 27 mai et le 2 juin. Ensuite, entre 12 août et le 18 août, les agriculteurs devront les déterrer pour en vérifier l’état de décomposition.

​L’idée est d’évaluer l'intensité de la vie des sols et la capacité de dégradation de la matière organique dans les terres agricoles. Plus les slips se seront désintégrés, meilleur signe ce sera, car cela voudra dire que le sol est plus sain, les vers plus nombreux, les champignons et les bactéries plus présents.

Ce n’est pas la première fois que les agriculteurs enterrent leurs sous-vêtements. En 2018, 210 slips ont été enterrés dans le département du Var, sur la Côte d'Azur.

L'idée est née en 2017 au Conseil de conservation des sols du Canada (CCCS) qui a lancé la campagne «Salissez vos bobettes» dans le but de sensibiliser la population à la façon dont les pesticides contribuent à la détérioration des sols, indique The Local. Les auteurs canadiens ont demandé à ce «que tous ceux qui se soucient de la santé des sols enterrent une paire de sous-vêtements en coton pour constater de leurs propres yeux toute l'activité incroyable qui se déroule directement sous leurs pieds».

Lire aussi:

«Épidémie toujours très dynamique»: près d'un millier de nouveaux décès en France, le bilan dépasse les 13.000
Ce pays serait le premier au monde à avoir vaincu le coronavirus
Chômage totalement hors de contrôle aux Etats-Unis: vers un nouveau 1929?
Tags:
slip, culottes, campagne, sous-vêtements, terres agricoles, terres arables, agriculture, Marne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook