France
URL courte
482815
S'abonner

Imposer à la France les règles de la charia contre celles de la République, c’est ce que Christine Tasin reproche à la liste musulmane aux européennes. La présidente de Résistance républicaine l’a affirmé au micro de Sud radio.

Sur les ondes de Sud radio, la présidente de Résistance républicaine Christine Tasin a critiqué liste musulmane aux européennes animée par l'Union des musulmans démocrates de France (UDMF). Celle qui reconnaît ouvertement «ne pas aimer l'islam» a déclaré que l'UDMF est «un parti qui veut tout simplement appliquer dans la loi française ce qu'on appelle la charia, cela veut dire tous les principes de la loi islamique».

Pointant un des points du programme du parti musulman, «une loi pour combattre l'islamophobie», Mme Tasin a affirmé que cette campagne menée par le Collectif contre l'islamophobie en France vise à «criminaliser la critique de l'islam en faisant croire que c'est la critique des musulmans».

Elle a ajouté que la liste de l'UDMF appelait à instaurer une loi interdisant la critique de l'islam au niveau du parlement européen. «C'est le retour du délit de blasphème», a-t-elle conclu.

En 2019, l' UDMF a fait de la lutte contre l'islamophobie l'axe principal de sa campagne européenne et a affiché sa volonté de «désislamiser les débats». Lors des élections départementales de 2015, le parti réclamait le développement de la filière halal et de la «finance islamique», décrite comme un moyen de moraliser le capitalisme, ainsi que le retour du voile à l'école, dont l'interdiction serait «en totale contradiction avec nos valeurs présumées».

Lire aussi:

Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Tags:
loi, charia, islamophobie, élections européennes 2019, Parlement européen, Union des démocrates musulmans français (UDMF), Sud Radio, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook