Ecoutez Radio Sputnik
    Christophe Castaner

    Castaner saisit la justice après le clip du rappeur qui «a brûlé la France»

    © AFP 2019 GERARD JULIEN
    France
    URL courte
    25197

    Le ministre de l’Intérieur a annoncé qu’il avait saisi le procureur de la République après la diffusion du nouveau clip du rappeur Nick Conrad, dans lequel ce dernier multiplie les propos provocateurs. Selon Christophe Castaner, ces textes représentent «un appel à la haine de notre pays et à la violence».

    Le ministre de l'Intérieur a indiqué dimanche 19 mai avoir saisi la justice après la diffusion d'un clip de rap polémique dans lequel Nick Conrad étrangle une femme à la peau blanche et répète pendant toute la chanson «J'ai brûlé la France».

    Pour Christophe Castaner, c'est «un appel à la haine de notre pays et à la violence».

    «Je condamne sans réserve et sans ambiguïté les propos inqualifiables et le clip odieux de Nick Conrad. Je saisis le procureur de la République. À ma demande, la plateforme Pharos œuvre au retrait de ce qui n'est rien d'autre qu'un appel à la haine de notre pays et à la violence».

    Le chanteur Nick Conrad, auteur du scandaleux «PLB», ou «Pendez les Blancs», pour lequel il avait été condamné à 5.000 euros d'amende avec sursis, a récemment présenté son nouveau titre, «Doux pays», dans lequel il multiplie les propos provocateurs: «J'ai b**é la France jusqu'à l'agonie», «Cet Hexagone, j'en***e sa grand-mère».

    Le clip de «PLB», pour «Pendez les Blancs» a été posté sur YouTube en septembre 2018 et a provoqué un véritable tollé. Il montrait plusieurs scènes de violence commises sur des personnes blanches de peau et appelait à les tuer en masse. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «provocation publique à la commission d'un crime ou d'un délit».

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Un joueur de rugby demande la nationalité française à Macron, voici la réponse du Président (vidéo)
    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    Tags:
    clip, rappeur, justice, Christophe Castaner, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik