Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation en soutien de Vincent Lambert

    L’arrêt des soins de Vincent Lambert commence sur fond de débat sur l’euthanasie

    © AFP 2019 FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
    France
    URL courte
    25310
    S'abonner

    Les médecins ont annoncé ce lundi l'arrêt des soins procurés à Vincent Lambert, un patient en état végétatif depuis plus de 10 ans, rapporte l’AFP.

    Jean Paillot, avocat des parents de Vincent Lambert, a déclaré à l'AFP que les médecins arrêteraient dès lundi 20 mai les soins donnés à ce patient tétraplégique, en état végétatif depuis plus de 10 ans.

    «C'est une honte, un scandale absolu, ils n'ont même pas pu embrasser leur fils», a-t-il déploré.

    Le Conseil d'État a validé fin avril la décision d'arrêt des traitements prise le 9 avril 2018 à l'issue d'une procédure collégiale dirigée par le docteur Vincent Sanchez, chef de l'unité des patients cérébrolésés du CHU de Reims.

    Selon RTL, l'avocat des parents a annoncé avoir déposé des recours pour suspendre cette décision.

    M. Paillot estime qu'en arrêtant le traitement de Vincent Lambert, les médecins violaient la décision du Comité international pour le droit des personnes handicapées (CIDPH). Le 3 mai dernier, ce comité de l'ONU avait ordonné que l'alimentation et l'hydratation du patient soient maintenues le temps qu'on examine son cas.

    Depuis 2013, les parents de Vincent Lambert mènent une bataille juridique contre l'épouse de leur fils, son neveu François et six des frères et sœurs du patient qui veulent que cet «acharnement thérapeutique» stoppe.

    En France, l'arrêt de soins médicaux pouvant conduire au décès du patient est autorisé par la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, dite loi Leonetti.

    Tags:
    soins, euthanasie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik