Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats (image d'illustration)

    La France dévoile son soldat du futur lors d’un salon spécialisé

    CC0 / skeeze
    France
    URL courte
    682
    S'abonner

    Dès aujourd’hui, l'Agence française de l'innovation de défense propose des équipements modernisés pour le soldat du futur à l’horizon 2030. Certaines de ses innovations ont été dévoilées au salon Vivatech à Paris. Parmi les technologies proposées figurent un système de réalité augmentée et une tenue de camouflage à intelligence artificielle.

    Lors du salon Vivatech tenu à Paris, l'Agence de l'innovation de défense créé par le ministère des Armées en septembre 2018, a présenté des technologies à destination de l'armée. Parmi les créations présentées, il y a une tenue synthétique de camouflage à intelligence artificielle, qui capte la nature de l'environnement et s'adapte en conséquence, un casque connecté, ainsi qu'un système de réalité augmentée, tout cela prévu pour les années 2030.

    Selon le directeur de l'Agence Emmanuel Chiva, les soldats du futur seront accompagnés par des robots qui porteront leurs charges. Les technologies serviront non seulement à améliorer l'équipement et l'armement d'un soldat mais surtout à créer un nouvel environnement connecté pour l'armée.

    Entre autres, un masque connecté projettera sur la visière du casque des informations utiles. Par exemple, le Blue Force Tracking permet d'identifier ses amis et leurs positions.

    Ainsi, les soldats du futur auront une conscience de la situation qui va être accrue, seront mieux protégé avec des équipements plus ergonomiques, tel un soldat qui sera entouré par des robots et des drones pour l'assister dans sa mission. Des capteurs placés sur les soldats seront capables de transférer son état de fatigue physique, ainsi qu'intellectuelle et définir le niveau de blessures, voire d'intervenir automatiquement.

    Tags:
    arme à feu, soldats, innovations, technologies, guerre, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik