Ecoutez Radio Sputnik
    La Tour Eiffel à Paris

    Le «grimpeur» de la tour Eiffel serait un demandeur d’asile russe à tendance suicidaire

    © AFP 2019 Alain Jocard
    France
    URL courte
    424
    S'abonner

    Le visiteur qui a escaladé le 20 mai la tour Eiffel, provoquant son évacuation et y restant accroché jusqu’à la tombée de la nuit, serait un demandeur d’asile russe souffrant de tendances suicidaires. Il devra prochainement comparaître devant la justice.

    L’homme qui a grimpé lundi sur la tour Eiffel pour y rester agrippé pendant près de six heures, provoquant son évacuation, est un demandeur d’asile russe, informe BFM TV, se référant à une source proche de l’enquête.

    Qui plus est, l’individu souffrirait de tendances suicidaires.

    Survenu lundi, l’incident a débouché sur l’ouverture d’une enquête portant sur l’intrusion dans une enceinte culturelle. Le «grimpeur» n’a pas été placé en garde à vue, l’infraction qu’il a commise étant punie d’une contravention, mais sera prochainement convoqué devant la justice.

    Dans l’après-midi de lundi, un visiteur a escaladé le monument payant le plus visité au monde, pour y rester agrippé au niveau du troisième étage jusqu’à la tombée de la nuit. Selon les informations non officielles, il aurait menacé de se jeter du haut du monument. Au bout de six heures, il s’est finalement rendu.

    Cet incident a provoqué la fermeture et l’évacuation de quelque 2.500 visiteurs du monument, selon la Société d’exploitation de la tour Eiffel.

    Tags:
    tentative de suicide, demandeurs d'asile, Tour Eiffel, BFMTV, Russie, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik