France
URL courte
16537
S'abonner

Une journaliste du Monde sera convoquée le 29 mai par la DGSI dans le cadre d’une enquête visant les articles du journal sur les affaires Benalla, selon Le Monde. Mme Chemin grossit ainsi la liste d’autres journalistes convoqués par les services secrets récemment, notamment pour avoir enquêté sur l’utilisation d’armes françaises au Yémen.

Une journaliste du Monde, Ariane Chemin, sera convoquée le mercredi 29 mai par les policiers de la section des atteintes au secret de la défense nationale de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a annoncé la rédaction du journal, ajoutant que l’enquête visait ses articles sur les affaires Benalla.

Cette convocation intervient peu après une procédure similaire, utilisée très récemment à l’encontre de journalistes à l’origine de révélation sur l’utilisation d’armes françaises au Yémen.  

Selon Le Monde, sont principalement en cause les informations d’Ariane Chemin sur le profil d’un sous-officier de l’armée de l’air, Chokri Wakrim, compagnon de l’ex-chef de la sécurité de Matignon, Marie-Elodie Poitout.

Le quotidien a promis de maintenir ses informations et a exprimé son inquiétude sur cette convocation.

«L’intérêt public suppose de pouvoir enquêter sur les entourages et les liens entretenus par des collaborateurs de l’Élysée ou de Matignon, quels que soient leurs parcours antérieurs», a indiqué Le Monde.

Le site d’investigation Disclose a annoncé aujourd’hui que son journaliste, Michel Despratx, ayant travaillé sur l’enquête MadeinFrance a été convoqué par la Direction générale de la sécurité intérieure le 28 mai.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
De nouveaux cas de coronavirus détectés en France
La France se range du côté de la Turquie après les tensions en Syrie
Tags:
inquiétude, Alexandre Benalla, enquête, Disclose, Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), journalistes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook