France
URL courte
542058
S'abonner

Estimant avoir été interrompu par ses interlocuteurs, le porte-parole du Rassemblement national (RN) Julien Sanchez a claqué la porte de l’émission de France 2 dédiée aux élections européennes. Son parti est arrivé en tête des élections européennes du 26 mai en devançant celui d’Emmanuel Macron.

Les discussions étaient vives le 26 mai au soir sur le plateau de la chaîne publique France 2 qui diffusait une émission spéciale dédiée aux résultats des européennes. Julien Sanchez, porte-parole du Rassemblement national, a fini par quitter le plateau jugeant qu'aucune possibilité de s'exprimer ne lui avait été donnée.

Il était en train de débattre avec Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, et Olivier Faure, premier secrétaire du PS.

«Bon, écoutez, on est arrivés en tête, on ne peut jamais s'exprimer sur votre plateau. On est quand même la liste qui est arrivée en tête alors je vous souhaite une bonne soirée», a-t-il lancé avant de partir.
L'animatrice de l'émission Anne-Sophie Lapix a regretté le départ de M.Sanchez en déclarant qu'elle lui donnait la parole.

Plus tard, Julien Sanchez a accusé la chaîne d'être déconnectée «des choix des Français».

​Le soir même, un autre membre du RN, Gilbert Collard a quitté le plateau de TF1 à la suite d'une violente altercation avec Daniel Cohn-Bendit auquel il a reproché d'être «vendu à Macron».

Le Rassemblement national de Marine Le Pen est arrivé en tête lors du dimanche des élections européennes, en devançant de 0,9 % la liste de La République En Marche.

Lire aussi:

Extension des zones à faibles émissions: vers une grogne populaire «pire» que les Gilets jaunes
Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
Rassemblement national (RN), France 2, Marlène Schiappa, Olivier Faure, Julien Sanchez, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook