France
URL courte
232311
S'abonner

Le Conseil français du culte musulman en veut à Christophe Castaner pour ne pas avoir assisté à la rupture du jeûne du ramadan, organisée à Paris le 28 mai. Selon le CFCM, c’est la première fois qu’un ministre de l’Intérieur ne répond pas à une telle invitation.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a condamné la «désinvolture à l’égard des musulmans de France» dont a fait preuve Christophe Castaner, qui n’est pas venu à la rupture du jeûne du ramadan (iftar) organisée mardi 28 mai au soir à Paris.

«C’est la première fois depuis que le CFCM organise un iftar qu’un ministre de l’Intérieur ne répond pas favorablement à notre invitation», a regretté le délégué général du Conseil, Abdallah Zekri.

Il a rappelé qu’en 2018, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur de l’époque, ainsi que le Premier ministre Édouard Philippe, s’étaient rendus à l’iftar officiel du CFCM. Emmanuel Macron y avait pris la parole en 2017, juste après son élection. «Nous sommes déçus que le ministre de l’Intérieur n’ait pas daigné venir passer un petit moment, même si son agenda est chargé, prendre un verre de l’amitié, échanger un peu avec nous», a ajouté M. Zekri.

Le ministère de l’Intérieur a justifié cette absence par le fait que Christophe Castaner se trouvait le 29 mai à la rupture du jeûne organisée à Strasbourg par le CRCM, déclinaison régionale du CFCM. «Strasbourg, lieu de formation des imams, de dialogue interreligieux, du Concordat, est attractif», a ajouté le ministère.

Le CFCM, créé en 2003 sous l’impulsion de l’État français, est l’interlocuteur privilégié de l’État sur le culte musulman, rappelle l’AFP. Il est à noter qu’un conflit interne oppose le CFCM au responsable du CRCM de Strasbourg. «Le ministre est au-dessus des querelles internes au CFCM», a assuré le ministère de l’Intérieur.

Lire aussi:

Des F-35 au lieu des Rafale pour la Suisse: Paris dément avoir annulé la visite du Président helvète
Vaccination contre le Covid-19: au Togo, le gouvernement opte pour une stratégie de «la peur»
Sous-marins: Subway «trolle» la France après la rupture de l’accord – photo
Voici le moment où les détails de l’AUKUS ont été discutés à l’insu de Macron, selon le Telegraph
Tags:
Christophe Castaner, France, islam, musulmans, Conseil français du culte musulman (CFCM), ramadan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook