Ecoutez Radio Sputnik
    La police à Lyon après l'attentat à l'explosif du 24 mai 2019

    Le principal suspect de l'attentat de Lyon aurait déposé la bombe «au nom de Daech»

    © AFP 2019 PHILIPPE DESMAZES
    France
    URL courte
    Explosion d'un colis piégé à Lyon (16)
    9016

    Le principal suspect de l'attentat de Lyon, qui a fait 13 blessés, a avoué avoir conçu et déposé la bombe pour pousser les musulmans à la révolte, d'après les médias. Selon l'AFP, le suspect a prêté allégeance à Daech*.

    L'Algérien Mohamed Hichem M., soupçonné d'avoir déposé, vendredi 24 mai, un colis piégé dans une rue à Lyon, non loin de la gare de Lyon-Perrache, a reconnu avoir commis l'attentat «au nom de Daech*, en citant notamment Al-Baghdadi», a annoncé LCI.

    Le jeune homme a reconnu avoir prêté allégeance à Daech*, précise l'AFP qui se réfère à une source judiciaire.

    D'après Reuters, le jeune homme a expliqué aux enquêteurs son geste par la volonté de faire monter le vote populiste avant les élections européennes du dimanche 26 mai afin de pousser les musulmans à la révolte.

    Le jeune homme âgé de 24 ans a été interpellé dans la matinée du lundi 27 mai, à la descente d'un bus à Lyon. Il est passé aux aveux après plus de 48 heures de garde à vue dans les locaux de la Sous-direction antiterroriste (SDAT) en banlieue parisienne, déclarant qu'il avait placé lui-même le colis piégé dans le centre-ville et qu'il avait acheté le matériel explosif sur le site Amazon.fr, notent les médias.

    La police a retrouvé des traces de son ADN sur des débris du colis piégé. Les policiers ont en outre découvert «des éléments susceptibles d'entrer dans la composition d'un explosif, le TATP (tripéroxyde de triacétone), ainsi que des contacts de Daech* dans son ordinateur lors des perquisitions menées au domicile de ses parents à Oullins, dans la proche banlieue lyonnaise, selon les médias.

    D'après BFM TV, il a effectué des recherches Internet sur le djihad, la fabrication de bombes artisanales et le moyen de les déclencher à distance. 

    Mohamed Hichem M. était venu en France poursuivre ses études en informatique mais n'avait pas obtenu un visa étudiant et était en situation irrégulière. Ses parents et son frère cadet sont aussi en garde à vue.

    Un colis rempli de clous, vis et boulons a explosé le 24 mai 2019, vers 17h30, devant la boulangerie La Brioche Dorée située rue Victor-Hugo à Lyon. La déflagration a fait 13 blessés. Selon l'enquête, la bombe artisanale contenant une faible quantité de l'explosif TATP, se trouvait dans un sac en papier qui a été déposé par un jeune homme à vélo, avec casquette et lunettes de soleil.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Explosion d'un colis piégé à Lyon (16)

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    Sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT), colis piégé, bombe artisanale, France, attentat, Daech, Lyon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik