Ecoutez Radio Sputnik
    La police à Lyon après l'attentat à l'explosif du 24 mai 2019

    Le terroriste de Lyon aurait voulu favoriser le vote RN aux européennes pour entraîner une «guerre»

    © AFP 2019 PHILIPPE DESMAZES
    France
    URL courte
    13023

    Le jeune Algérien qui a déposé un colis piégé à Lyon deux jours avant les européennes n’aurait pas choisi cette date par hasard. Selon les informations de BFM TV, il voulait faire monter le vote du Rassemblement national pour «emmener un jour la France en guerre».

    Mohamed Hichem Medjoub qui a reconnu sa responsabilité dans l'attaque au colis piégé à Lyon a affirmé pendant sa garde à vue avoir voulu favoriser le vote Rassemblement national (RN) aux élections européennes, informe BFM TV.

    Selon les informations du média, il a qualifié le RN de seul parti «capable d'emmener un jour la France en guerre, et notamment contre l'islam, ce qui affaiblirait de fait le pays».

    Cet Algérien de 24 ans a aussi déclaré s’être senti «obligé» de mener le djihad en France après les bombardements de la coalition en Syrie, ajoute BFM TV.

    Un colis rempli de clous, vis et boulons a explosé le 24 mai 2019, vers 17h30, devant la boulangerie La Brioche Dorée située rue Victor-Hugo à Lyon. La déflagration a fait 13 blessés. Selon l'enquête, la bombe artisanale contenant une faible quantité d'explosif TATP, se trouvait dans un sac en papier qui a été déposé par un jeune homme à vélo, avec casquette et lunettes de soleil.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Tags:
    djihadisme, Rassemblement national (RN), Lyon, attentat
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik