Ecoutez Radio Sputnik
    Sarkozy et Kadhafi

    Pourquoi l’affaire Sarkozy-Kadhafi reste-t-elle au point mort?

    © AP Photo /
    France
    URL courte
    11223

    Les enquêteurs n’ont toujours pas réussi à découvrir la moindre preuve tangible du financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, indique le Journal du Dimanche. Selon l’hebdomadaire, les archives préservées de l’époque de Mouammar Kadhafi ne contiennent aucune trace de ces versements présumés.

    Les documents qui pourraient prouver le financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 ont été détruits pendant la guerre en Libye, écrit le Journal du Dimanche (JDD) en se référant à des dignitaires de l’époque de Mouammar Kadhafi. Ils affirment toutefois que ces versements ont été bien consignés.

    Selon le média, les archives préservées au ministère des Affaires étrangères ne contiennent aucune preuve non plus de ce financement allégué.

    Le JDD indique qu’un procureur de Tripoli a retrouvé certaines pièces à conviction datées de 2007 dans les dossiers conservés par un service dénommé «Bureau des affaires secrètes». Mais elles ne pourraient pas confirmer la thèse des versements occultes.

    Il s’agit notamment du rendu des entretiens lors de la visite officielle de Mouammar Kadhafi à Paris en décembre 2007. L’un des documents cités par le média évoque des «questions qu'il souhaite si possible aborder avec le Guide à huis clos» sans aucune précision.

    D’après le JDD, l’exploration des comptes de l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine s’est aussi avérée infructueuse. Le média rappelle que ces comptes ont été ouverts au nom de la société écran Rossfield Limited et ont été approvisionnés à hauteur de six millions d'euros par trois virements venus de Tripoli en 2006.

    Néanmoins, l’étude a révélé que M.Takieddine a dépensé ces fonds pour ses dépenses personnelles et celles de ses proches ou alimenter des sociétés offshore.

    En novembre 2016, l’homme d’affaires a déclaré au site d'information français Mediapart qu'en 2006-2007 il avait personnellement remis à Nicolas Sarkozy et au chef de son siège Claude Guéant trois valises remplies de billets de 200 et de 500 euros. Mais selon les informations citées par le JDD, les recherches n'ont pas mis au jour de retraits d'espèces correspondant à ce montant.

    Pour rappel, l'enquête sur les accusations d'aide financière de Kadhafi au siège de campagne de Nicolas Sarkozy a été ouverte en 2013. En mars 2018, l’ancien Président français a été mis en examen pour les chefs d'accusation de corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fonds publics libyens.

    Lire aussi:

    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    La Russie et la Tunisie mettent le cap sur un ambitieux programme spatial commun (photos)
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Tags:
    preuves, enquête, financement, Libye, Nicolas Sarkozy, Mouammar Kadhafi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik