Ecoutez Radio Sputnik
    Une prison (Image d'illustration)

    Un gardien de prison jugé pour un «véritable approvisionnement de masse» de détenus

    CC0 / Pixabay/Free-Photos
    France
    URL courte
    7100
    S'abonner

    Le 3 juin, un ancien surveillant de la maison d’arrêt de Compiègne était jugé pour corruption passive. De novembre 2010 à novembre 2013, il avait illégalement approvisionné au moins une quinzaine des 90 détenus de la prison, d’après les juges.

    Un ancien gardien de prison à Compiègne (Oise) a comparu devant la justice pour avoir fait pénétrer denrées et objets au sein de la prison où il travaillait, rapporte Le Parisien. L’accusé assure de son côté qu’il était «menacé à domicile» et contraint de le faire.

    Le président du tribunal de grande instance de Compiègne n’a pas tardé à qualifier les faits de «véritable approvisionnement de masse». D’ailleurs, l’ancien surveillant avait été pris en flagrant délit le 7 novembre 2013 alors qu’il entrait dans la maison d’arrêt avec deux sacs de courses remplis de 15 kilogrammes de denrées. Il venait de les récupérer des mains d’une compagne de détenu.

    D’après l’accusation, il avait approvisionné de cette façon de novembre 2010 à novembre 2013 au moins une quinzaine des 90 détenus de la prison.

    «D’autres gardiens, au courant, me demandaient de l’argent pour leur silence. Les détenus menaçaient aussi de me dénoncer», s’est-il justifié. «Je touchais 50 à 100 euros toutes les trois ou quatre livraisons», a toutefois reconnu le mis en cause.

    Les ex-détenus ont quant à eux accusé le «maton» de leur avoir proposé ses services, sans qu’il n’ait subi aucune contrainte.

    Le jugement de cette affaire, dans laquelle sont aussi poursuivies huit autres personnes pour corruption active, sera rendu le 26 juin.

    Tags:
    prisonniers, peine de prison, détention
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik