Ecoutez Radio Sputnik
     le 75e anniversaire du débarquement

    «F*ck France», «Refugees welcome»: une stèle en l'honneur de maquisards et une chapelle dégradées

    © AFP 2019 ALAIN JOCARD
    France
    URL courte
    24444

    En ce début de juin, alors que se déroulent les commémorations du 75e anniversaire du Débarquement en Normandie, Le Dauphiné libéré a rapporté qu’un monument aux morts a été dégradé dans le col de l’Échelle. Les vandales l’ont couvert de tags.

    La stèle érigée au sommet du col de l’Échelle (Hautes-Alpes) en hommage aux libérateurs du bataillon Berthier et des maquisards du Rhône et de l’Ain a été vandalisée et taguée d’inscriptions à caractère anarchiste, a annoncé Le Dauphiné libéré.

    Une chapelle a été elle aussi victime de dégradations. Elle a été taguée de messages anti-français réclamant l’ouverture des frontières: «Refugees welcome», «Open the border», «ACAB», «F*ck France».

    Cet acte de vandalisme a provoqué une réaction immédiate dans la classe politique.

    Le conseiller départemental (Les Républicains) de Briançon Arnaud Murgia a exprimé sa «honte de découvrir la dégradation du monument» deux jours après le 75e anniversaire du Débarquement.

    L'ex-conseiller de Jean-Luc Mélenchon et fondateur du parti République souveraine, Djordje Kuzmanovic, a déploré l’acte d'«antifa[s]», et rappelé que le monument aux morts célébrait la mémoire d'un «bataillon de résistants FFI du Rhône ayant combattu les nazis».

    Christophe Castaner a joint sa voix pour condamner «cette odieuse profanation qui souille la mémoire de tous ceux qui sont tombés pour que nous vivions libres». Il a précisé que les gendarmes avaient été mobilisés pour retrouver les responsables.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    Christophe Castaner, Débarquement allié de Normandie, vandalisme, monument, Hautes-Alpes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik