Ecoutez Radio Sputnik
    Tribunal (Image d'illustration)

    Des donateurs de la cagnotte de l’ex-boxeur condamné pour violences auditionnés par la police

    © CC BY 2.0 / Blogtrepreneur
    France
    URL courte
    9326
    S'abonner

    Des dizaines de donateurs ont été convoqués par la police le 11 juin pour être questionnés sur la cagnotte ouverte sur la plateforme Leetchi qui avait rapporté jusqu'à 130.000 euros à l'ex-boxeur arrêté en marge d'une manifestation des Gilets jaunes.

    Une enquête pour «abus de confiance» a été ouverte à Paris le 9 mai après la plainte de participants à la cagnotte de soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger qui accusent Leetchi d'avoir «détourné les fonds», et des souscripteurs ont été contactés pour témoigner, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

    Les autorités françaises cherchent également à comprendre les raisons qui ont poussé de nombreux donateurs à soutenir Christophe Dettinger, filmé en train de frapper deux gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes le 5 janvier à Paris.

    Ainsi, des dizaines de donateurs anonymes ont été convoqués par la police ce mardi 11 juin. RTL a réussi à contacter une certaine Catherine qui avait versé 50 euros en janvier dernier.

    «Un mail qui s'appelle urgent: convocation police judiciaire. Je ne vois pas le lien entre savoir pourquoi j'ai participé et la raison d'abus de confiance. Nous, on a voulu aider une famille de façon anonyme, pas promouvoir la violence et casser du flic», a-t-elle confié.

    Par ailleurs, ceux qui ne peuvent venir témoigner se sont vus adresser deux questions auxquelles ils doivent répondre par écrit: «Pour quelles raisons avez-vous souscrit un don à la cagnotte Leetchi en soutien à Christophe Dettinger?» et «À quelle date avez-vous souscrit et quel était le motif de la cagnotte sur le site?».

    Toujours est-il que cette procédure contre les donateurs est une simple démarche d'enquête, a assuré une source judiciaire.

    La cagnotte avait été créée en soutien à Christophe Dettinger, condamné en février à un an de prison ferme, aménageable en semi-liberté, et 18 mois de sursis avec mise à l'épreuve.

    Juste après la diffusion de la vidéo en janvier, les dons avaient afflué, atteignant en deux jours 130.000 euros selon Leetchi, 145.000 euros selon les Dettinger. Mais le 8 janvier, la plateforme, vivement critiquée jusqu'au sein du gouvernement qui dénonçait une apologie de la violence contre les forces de l'ordre, a fermé la cagnotte et bloqué l'argent.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Pour Merkel, Poutine est le «vainqueur» du sommet Normandie à Paris
    Tags:
    justice, donations, donateurs, Christophe Dettinger
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik