Ecoutez Radio Sputnik
    Edouard Philippe pronoce sa déclaration de politique générale devant l'Assemblée nationale

    Le gouvernement d’Édouard Philippe obtient la confiance de l’Assemblé nationale avec 363 voix contre 163

    © REUTERS / PHILIPPE WOJAZER
    France
    URL courte
    16612

    Les députés de l’Assemblée nationale ont largement voté mercredi la confiance au gouvernement d'Édouard Philippe après que ce dernier y a prononcé plus tôt dans la journée son discours de politique générale pour ainsi ouvrir «l'Acte II» du quinquennat.

    Avec 363 voix pour, 163 contre et 47 abstentions, soit en très léger recul par rapport au vote du 4 juin 2017, Édouard Philippe a obtenu mercredi une large confiance de l'Assemblée nationale concernant sa deuxième déclaration de politique générale.

    «Ma grand-mère avait coutume de dire que les discours les moins longs étaient les plus brefs. Merci!», a-t-il lancé après que le résultat du vote a été proclamé par le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.

    Ce vote de confiance a suivi le discours du Premier ministre qui a duré un peu plus d’une heure. Édouard Philippe a notamment dressé la liste des tâches prioritaires en matière de politique intérieure. Il s’agit en premier lieu de la transition écologique, des réformes de l’assurance chômage et des retraites ainsi que de la baisse d’impôt pour les classes moyens qui travaillent. «Notre feuille de route est claire pour l’année qui vient. Mais notre vision pour le pays va au-delà d’une année de travail», a expliqué le Premier ministre.

    Lors d'un vote similaire survenu au début du quinquennat, le gouvernement avait été gratifié de 370 voix contre 67.

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    gouvernement français, France, Assemblée nationale, Édouard Philippe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik